CRD DRIVE FL Jardin Groupama S16 du 04 2014
La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

31 juillet 2014 accueil Accueil >  Le dernier numéro  > Edito
Mettez-vous dans la peau d’un vigneron grâce à l’atelier « Dégorgement & Habillage » • Le centenaire des airs 1914 à Plivot • Règlement du fermage 2013 • La Route du Champagne en Fête commence demain ! • L'été pétille à Epernay ! • Job dating dans le Sézannais ce jour ! • Vendange 2014 : décision du Bureau exécutif du CIVC • Vignes bio ouvertes au fil du temps • Mille bulles pour l'Unesco • Champagnes de Vignerons : offre commerciale 2015
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page Recommander cette page

Le dernier numéro

Article publié le 12 décembre 2012

Edito

Droits de plantation : veillons à ce que les promesses se concrétisent

Mi-novembre, je vous ai appelé à vous mobiliser contre la libéralisation des droits de plantation en participant à une manifestation des viticulteurs européens, à Bruxelles, le 11 décembre. Cette mobilisation avait pour objectif de signifier à la Commission européenne notre détermination sur le sujet.
Ces appels à manifester, conjugués à l’important travail de lobbying mené depuis plusieurs mois, ont permis d’obtenir des déclarations claires du Commissaire européen Ciolos, mais aussi et surtout du directeur des services de l’agriculture de la Commission, lequel peut influencer et orienter l’écriture du texte.

Dans une interview publiée le 19 novembre dans Agra Europe, un hebdomadaire d’information européen, ce dernier reconnaît enfin. «  A la lumière des discussions du groupe à haut niveau, et comme l’a dit le Commissaire, notamment à Budapest, la libéralisation totale n’est une option pour aucune catégorie de vins (…) un système d’autorisation contrôlée des plantations est à même d’apporter les réponses que nous cherchons.   »
C’est ce qui a été confirmé le 27 novembre devant les élus professionnels viticoles européens par le Commissaire Ciolos et son directeur général.

Forts de ces résultats, les viticulteurs européens ont décidé de suspendre la manifestation du 11 décembre. Nous devons toutefois rester très mobilisés pour garantir que la proposition de règlement, annoncée pour début janvier par la Commission, nous convienne.
C’est pourquoi nous prévoyons de reporter notre action à Bruxelles mi-janvier.
Restons absolument vigilants, il faut que ces promesses se concrétisent en actes. Le SGV restera attentif et vous informera, au fur et à mesure, des avancées.

Et comme si nous n’en avions pas assez, une nouvelle usine à gaz, issue du Grenelle de l’environnement, nous tombe dessus  ! Vous le savez, à partir d’octobre 2013, sauf en cas d’entraide, un agrément sera obligatoire pour traiter en prestation les vignes d’autres vignerons.
Comme évoqué lors de notre dernière assemblée générale, nous avons de nombreux arguments car, appliquée en Champagne, cette mesure va à l’encontre des objectifs visés par le Grenelle. C’est pourquoi nous avons demandé une dérogation sans savoir si nous serons entendus. Dans l’immédiat, nombre d’entre vous sont démarchés par des prestataires. À ce jour, rien ne presse alors, ne vous précipitez pas  : nous reviendrons vers vous avec des propositions claires et négociées début janvier.

D’ici là, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

Pascal Férat, Président du SGV

Haut de page