CRD DRIVE Groupama S16 du 04 2014 SEDAM
La Champagne Viticole Candidature UNESCO

 

24 octobre 2014 accueil Accueil >  Actualité  > Une pétition pour les droits de plantation
Champagne Day : ça trinque le 24 octobre ! • Salon des vins et de la gastronomie d'Ambonnay • Journée technique des œnologues le jeudi 6 novembre • Festival Vins de Champagne et Terroirs : une première ! • "Champagne et vous !", l’événement viti-culturel à Château-Thierry • Un Champenois prix Nobel ! • La Commission des viticultrices présente au Viti Vini • Jérôme Viard, tonnelier champenois, a besoin de vous ! • On célèbre les vendanges à Thil • Les produits locaux mis à l'honneur à Troyes
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte Imprimer cette page Recommander cette page

Actualité

Article publié le 19 novembre 2012

Une pétition pour les droits de plantation

Le syndicat Jeunes Agriculteurs poursuit sa mobilisation contre la libéralisation des droits de plantation et lance une pétition publique intitulée Sauvez David – Votez pour le maintien des droits de plantation. Soyez nombreux à soutenir l’avenir de la viticulture en signant la pétition ici et en la diffusant le plus largement possible !

Dans le cadre de la réforme de l’OCM Vin en 2007, la Commission européenne s’accordait sur une série de réformes, qui incluait un agenda pour le démantèlement des droits de plantation.

Depuis, l’opposition grandissante face à cette décision n’a cessé de prendre de l’ampleur avec une mobilisation importante. Aussi, les 15 États membres producteurs de vin de l’UE se sont unanimement opposés à la libéralisation planifiée, tout comme le Parlement européen.

Cette opposition, portée d’une seule et unique voix par l’ensemble des pays producteurs européens a permis de relancer le débat et de pousser le Commissaire à l’agriculture, Dacian CIOLOS, à annoncer en janvier 2012 la mise en place d’un Groupe à haut niveau sur le vin dont l’objectif serait d’examiner en particulier, d’ici fin 2012, la question des droits de plantation .

Afin de préserver l’avenir de la filière viticole, le devenir des jeunes installés, le renouvellement des génération en viticulture ainsi que la richesse de ce secteur reconnu pour la qualité de son produit, Jeunes Agriculteurs reste ferme sur le maintien, au niveau européen, d’un dispositif de régulation du potentiel de production pour tous les segments de marché, AOP, IGP et sans IG, comme le porte la plateforme récemment créée par le gouvernement français, qui a déjà rassemblé 11 Etats membres.

Pour cette raison, JA se mobilise à nouveau aujourd’hui et lance une pétition « Sauvez David – Votez pour le maintien des droits de plantation » pour alerter l’ensemble de la profession mais aussi le grand public sur les impacts négatifs d’une telle réglementation.



Haut de page