Côte des Bar et Montgueux

Les vignerons aubois ont pris leurs dispositions pour ces vendanges précoces

Les vignerons aubois ont pris leurs dispositions pour ces vendanges précoces

Les équipes de Maxime Guérinot (au premier plan) se préparent à des vendanges particulièrement précoces à Montgeux

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Vendanges de nuit et en musique chez Gremillet

C’est une tradition bien ancrée chez les Gremillet : la vendange de nuit réservée aux particuliers qui souhaitent s’immerger dans l’ambiance de la récolte et partager un temps fort volontairement décalé — pour l’instant, car avec le réchauffement climatique peut-être faudra-t-il un jour couper de nuit, comme dans certains vignobles de Californie — sera proposée dans les premiers jours de septembre. « Idéalement, nous aimerions cocher le 8 ou le 9 septembre, pour que cet événement œnotouristique, organisé au sein de notre Clos Rocher, coïncide avec un week-end. Nous avons déjà des demandes. Les inscrits savent que cela peut fluctuer sur le calendrier, surtout en cette année marquée par la précocité », explique Anne Gremillet. Elle fournira les lampes frontales aux cueilleurs d’un soir et leur permettra d’effectuer la longueur d’un rayon en… musique. « C’est très festif. Nos visiteurs arrivent vers 18 heures et ils dégustent le jus tout juste pressé avant de partager un dîner avec l’équipe des vendangeurs en place. Durant trois quarts d’heure ils passent à l’action avec les sécateurs et ils se remettent ensuite de leurs émotions autour d’une dégustation de notre champagne. Un vrai verre de l’amitié ! »