Oenotourisme 

La Covama soigne l’accueil de ses visiteurs

La Covama soigne l’accueil de ses visiteurs
Une façade éclatante, un nouveau parking, une vigne pédagogique, la coopérative Covama-Champagne Pannier étoffe son offre oenotouristique auprès de ses visiteurs toujours plus nombreux.

Après un an de travaux, la Covama-Champagne Pannier propose aux touristes amateurs de bulles des conditions d’accès plus confortables avec la création en contrebas des bâtiments d’un large parking arboré et végétalisé d’une centaine de places relié au hall d’accueil par escalier en pierres naturelles. Devant l’entrée de la coopérative, un parvis installé sur la voirie réaménagée pour l’occasion, permet de sécuriser les accès aux locaux dont les façades ont été totalement réhabilitées.
La coopérative construite entre les années 1930 et aujourd’hui retrouve ainsi une sobriété et une homogénéité avec des murs blancs, une entrée associant le verre et le métal et une grille en fer forgé qui surmonte un muret.
Les travaux ont mobilisé 4,5 millions d’euros entièrement à la charge de la Covama-Champagne Pannier qui n’a reçu aucune subvention ni aide publique pour ce projet.
« La Covama est la porte d’entrée ouest de l’appellation à moins d’une heure de Paris et nous développons depuis le début des années 2000 notre offre oenotouristique pour répondre au mieux à une demande de plus en plus importante après l’inscription des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2015 », explique Laure Cuilhé, responsable marketing et communication de la coopérative.

Une vigne pédagogique

En 2016, la Covama a accueilli près de 10 000 visiteurs français et internationaux et quelque 120 séminaires d’entreprises venues de toutes les régions de France. Les caves médiévales du XIIe siècle, patrimoine unique en Champagne, l’amphithéâtre de 300 places et les salles de réunion permettent de s’adapter à diverses demandes de prestation sur mesure. Quatre emplois à plein temps sont nécessaires pour prendre en charge l’activité oenotouristique qui va encore se développer avec une croissance espérée de 50 % à l’horizon 2022.
Originalité du site, une petite vigne pédagogique avec les sept cépages autorisés en Champagne a été plantée à flanc de coteau en bordure du parking. L’occasion pour les visiteurs d’en apprendre plus sur l’élaboration du vin et de couper quelques grappes lors de journées thématiques autours des prochaines vendanges.
Selon la Covama, un soin particulier a été donné aux aspects environnementaux avec le traitement à base de végétaux des eaux de ruissellement, l’éclairage économique par LED ou encore une borne de recharge pour véhicule électrique mise à disposition gratuitement pour les clients participant à un séminaire.
Une deuxième tranche de travaux est prévue dans la période 2018-2019 pour une remise en valeur des caves, une rénovation complète du hall d’accueil et l’embellissement du point de vente qui devrait être plus moderne.
La Covama compte 450 sociétaires et fait vivre plus de 1000 vignerons et salariés. Elle collecte les raisins sur 700 hectares de l’AOC et produit 5 millions de bouteilles par an sous les marques Pannier, Jacquart et Montaudon pour un chiffre d’affaires de 54 millions d’euros.