Communication solidaire

Le Champagne Yann Henry se lit en braille

Le Champagne Yann Henry se lit en braille

Christine et Yann Henry ont créé une contre étquette en braille pour leurs clients non voyants

L’idée est bonne et solidaire. Sur demande, les bouteilles Yann Henry (Saint-Lumier-en-Champagne) s’habillent désormais d’une contre-étiquette en braille.

C’est l’histoire d’une rencontre qui débouche sur une belle idée. Alors qu’il visite avec des amis le domaine Yann Henry à Saint-Lumier-en-Champagne, Stéphane Sabourdy, Vitryat non voyant, passe plusieurs fois ses doigts sur la coiffe, notamment sur les lettres en relief. « Cela m’intriguait beaucoup, raconte Christine Marchand, qui accueille les visiteurs et gère la commercialisation. Je me suis vite aperçue que l’épaisseur des lettres pouvait laisser penser que l’inscription était en braille. » Effectivement, Stéphane comprendra vite qu’il ne peut rien lire et livrera une évidence : « Si j’achète du champagne et le range dans mon cellier qui en contient déjà, comment être certain de retrouver les bulles Yann Henry ? »
Le contact passe bien ce jour-là et Christine et Yann, sensibilisés et qui soutiennent notamment la cause des chiens guides d’aveugles, ne pouvaient que conclure un partenariat. Il aura fallu de longs mois pour aujourd’hui finaliser la commande de 2000 contre-étiquettes, qui précisent le nom de la marque (Champagne Yann Henry), la commune (Saint-Lumier-en-Champagne) et le type de champagne (brut, brut réserve, rosé ou millésime). Précision importante de Christine : « Nous ne créons pas cette contre-étiquette dans le but d’augmenter le prix de la bouteille. Nous voulons permettre aux personnes malvoyantes ou aveugles d’obtenir des informations sur le produit qu’elles achètent. » Christine croit en ce projet et a contacté toutes les associations concernées, l’idée étant aussi, à plus long terme, de proposer en braille des fiches techniques et informations utiles au consommateur (cépages, service, accords mets-bulles…) Les retours sont déjà prometteurs…
Engagé dans le soutien aux personnes malvoyantes et non-voyantes, Stéphane Sabourdy a créé sa société Vakeo. L’étiquetage en braille est surtout effectif sur les médicaments, mais l’idée peut s’appliquer partout, sur les vins et autres produits, alimentaires ou non. D’autant que le handicap visuel n’est pas anodin. Rien qu’en France, on compte plus de 207 000 aveugles (10 % lisent le braille) et 3 millions de personnes considérées comme malvoyantes qui nécessitent un matériel adapté pour lire.

Conserver la vente de bouteilles

En plus de ces contre-étiquettes, ça bouge encore au sein de la marque Yann Henry créée en 1996, puisque de nouveaux habillages ornent les flacons. On y retrouve la double facette agricole et viticole de la famille, avec une coiffe couleur fleur de lin et une surface légèrement fibreuse qui rappelle le chanvre. Car Yann, outre la gestion des trois hectares de vignes à Saint-Lumier, Merlaut et Vavray-le-Grand, cultive ces deux plantes à fibres.
Sur la route touristique et labellisé Vignobles et Découvertes, le champagne Yann Henry accueille de plus en plus de monde. Anglais et Belges surtout. La marque vend 9 à 10 000 bouteilles par an, des bouteilles reprises auprès de la coopérative vinicole de Verzenay qui assemble donc des pinots noir et meunier au chardonnay du Vitryat. Ce qui garantit des cuvées sur la puissance, la vinosité et la fraîcheur. Si les bouteilles sont reprises après tirage, les autres opérations jusqu’à l’étiquetage sont effectuées à Saint-Lumier. « Nous tenons à conserver la vente de bouteilles, rappelle Christine, mais aussi à développer la dégustation en cave. Il a bien sûr fallu que je me mette à l’anglais ! » Une dynamique que l’on retrouve dans l’APCCV, Association de promotion du champagne et des coteaux vitryats, à laquelle adhère le domaine. L’autre particularité du couple est de proposer des vins qui ont longtemps mûri sur lattes : jusqu’à six ans pour les bruts d’assemblage, jusqu’à quinze ans pour les millésimes. Le 2002 est en vente actuellement, le 2004 prendra bientôt le relais et les amateurs de grandes bouteilles savourent le magnum 1997.