Marquis de Pomereuil

Le rouge dans la peau

Le rouge dans la peau

Christian Jojot, le président de la coopérative Marquis de Pomereuil, amoureux des vins de couleur des Riceys

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Trois appellations, quatre process de vins de couleur

« On connaît Les Riceys, seul terroir de France à pouvoir revendiquer trois appellations. Ce que l’on sait moins, c’est que dans nos caves, pour transformer les pinots noirs en vins de couleur, nous utilisons quatre process d’élaboration différents. Et cette année, avec la qualité des grappes obtenue, tous les quatre sont mis en œuvre, deux en rouge, deux en rosé », annonce Christian Jojot en présentant les deux rouges spécifiquement élaborés. « Le premier, dont nous venons d’entrer 1100 hl dans nos cuves, est destiné aux assemblages donnant naissance aux champagnes rosés classiques. Le deuxième (30 hl) est destiné à la production du coteau champenois, élevé chez nous en fût de chêne. Quant aux rosés, leurs process se distinguent selon qu’ils sont destinés à élaborer le rosé des Riceys (50 hl) ou le rosé de macération directe champagnisé (100 hl), poursuit-il. Tous les protocoles ont été mis au point avec nos équipes et des apports extérieurs. C’est le fruit d’un travail de longue haleine. Une réussite collective ! »