Viticulture Durable en Champagne

Démystifier le coût de la certification

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Témoignage de Lucie Solier, conseillère viticole chambres d’agriculture du vignoble champenois

« La viticulture durable est un sujet qui intéresse de plus en plus de vignerons champenois. C’est une certification qui permet aux viticulteurs de valoriser leur engagement. Cette certification englobe de nombreux points dont les pratiques culturales. Ces dernières peuvent être amenées à évoluer selon les exploitations ce qui peut avoir un coût supplémentaire pour un viticulteur. Nous sommes fréquemment confrontés à la même question : combien va me coûter la certification VDC en prenant tout en compte ? »

Témoignage de Hervé Lepelletier, expert-comptable, responsable pôle Conseil AG2C

« Beaucoup de mes adhérents ont entendu parler de la viticulture durable, et pas toujours en bon terme. La plupart sont persuadés que les vignes doivent toutes être enherbées et faire l’objet d’un travail complet des sols, qu’il faut obligatoirement beaucoup plus de personnel et du matériel flambant neuf à des coûts exorbitants ! Quand je me suis moi-même penché sur la démarche, je me suis aperçu que ces vérités n’étaient pas tout à fait exactes. Des pratiques dites obligatoires d’après la rumeur ne le sont pas vraiment ou ne sont pas systématiques. D’où l’idée de cette réunion pour commencer à démystifier la démarche. De toute façon, ces pratiques vont devenir adaptées à la disparition progressive programmée des herbicides. Autant s’informer dès maintenant pour aller de l’avant ! »