Nouveau Livre

Rosé des Riceys : du vin vermeil au vin merveille

Rosé des Riceys : du vin vermeil au vin merveille

©Ph.Schilde_Agence Info

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Un moment… Pivot dans la vie du rosé des Riceys

A une époque où les ventes de rosé des Riceys étaient quelque peu en berne, une émission télévisée comptant parmi les préférées des Français, a donné un sérieux coup de boost aux producteurs ricetons. Il s’agit d’Apostrophes, alors animée par le célèbre Bernard Pivot. Les époux Wolikow rappellent les bienfaits de ce direct du 18 décembre 1987. Lors de cette émission de fin d’année, spécialement consacrée aux vins et à la gastronomie, le rosé des Riceys apparut comme par magie. Fernand Woutaz, auteur de L’Atlas des vins de France, l’avait rapporté d’une visite effectuée au sein de la maison Bonnet et voulait le faire découvrir aux sommités présentes sur le plateau. Parmi elles, Pierre Coste a fait cette déclaration, reprise dans le livre : « Là, on peut vraiment constater que c’est le génie de l’homme qui s’accorde avec la nature pour tirer du sol un produit qui est là pour nous faire plaisir » (extrait). Alain Pailley, chef de cave chez Alexandre Bonnet, qui regardait l’émission, avait été médusé en voyant la bouteille sortie du seau et commentée. Il ne savait qu’en la remettant à Fernand Woutaz, ce dernier allait en faire un tel usage et provoquer un coup de pub aussi énorme qu’inespéré pour le rosé des Riceys.