Décisions vendange

Vendange 2015 : rendement disponible de 10 000 kg

Pascal Férat (à g.) et Jean-Marie Barillère au Comité Champagne, lundi 20 juillet 2015.

Pascal Férat (à g.) et Jean-Marie Barillère au Comité Champagne, lundi 20 juillet 2015.

Les co-présidents du Comité Champagne, Jean-Marie Barillère (UMC) et Pascal Férat (SGV) ont annoncé ce lundi 20 juillet après-midi le rendement disponible commercialisable pour la campagne viticole 2015-2016 : 10 500 kg/ha, décomposés en 10 000 kg à la vendange 2015 et 500 kg de déblocage en février 2016. Ces 10 500 kg par hectare représentent un potentiel de 306,7 millions de bouteilles. La décision a été prise par le bureau exécutif du Comité Champagne.

La mise en réserve sera de 3 100 kg/ha, en fonction du niveau de réserve du récoltant avant la vendange.

Pascal Férat, le président du SGV, a évoqué les conditions climatiques de l’année, « magnifiques jusqu’à présent pour le vignoble ». « Nous n’avons subi aucun aléa à ce jour. Nous traversons une période de très grande sécheresse, très marquée, mais qui ne fait pas souffrir les vignes pour le moment grâce à des réserves hydriques abondantes. Le dernier mois avant la vendange sera primordial. Si nous subissons un peu de pluie, la vigne s’exprimera de manière parfaite, aussi bien pour la maturité que pour les volumes. En revanche s’il ne pleut pas, on risque d’être pénalisé sur les rendements puisque les raisins grossiront moins. Mais nous ne serions pas pénalisés sur la qualité. Attention, ces estimations sont valables si nous ne connaissons pas d’accident climatique. »

Jean-Marie Barillère a fait un point sur les chiffres de vente, qui permettent d’expliquer le choix des 10 500 kg. « Nous sommes à 306, 307 millions de bouteilles expédiées au 30 juin (sur douze mois glissants). Le marché français se comporte mieux que les années précédentes, mais l’export se comporte un peu moins bien. Donc on est dans le même volume que l’an dernier. D’où la décision de ce rendement raisonnable. Les stocks champenois sont aujourd’hui suffisants, même si nous connaissons de très bons chiffres de ventes sur les six derniers mois de l’année. Espérons que cette fin d’année 2015 soit formidable côté vente, nous devrions puiser un peu dans le stock et nous pourrons décider de rendements plus importants pour la vendange 2016. »

Les autres mesures de vendange (degré minimum, taux de rebêches, dates de fin de cueillette, dépôt des formulaires…) seront arrêtées dans le cadre du Comité régional de l’Inao qui se réunira le 31 août 2015.

Le paiement du volume tirable et commercialisable, sur la base des 10 500 kg/ha disponibles, sera réparti sur les quatre échéances traditionnelles.

Enfin le cumul des deux réserves (ancienne réserve individuelle et nouvelle réserve constituée depuis 2011) ne peut pas dépasser un plafond 10 000 kg/ha. La nouvelle réserve constituée depuis 2011 est plafonnée à 8 000 kg/ha.