Examen de taille

Une seconde chance pour décrocher le certificat

Depuis 2011, une session de rattrapage de l’examen de taille est organisée par la Corporation des vignerons de Champagne dans les départements de l’Aube et de la Marne. Plusieurs nouveautés ont été mises en place l’année dernière à l’initiative du conseil d’administration.

Pour 2014, l’examen de rattrapage s’est déroulé début décembre, sur deux journées : une première à Bar-sur-Seine pour les candidats de l’Aube et une seconde à Vertus pour ceux de la Marne et de l’Aisne. Cette seconde chance de décrocher le précieux diplôme a été favorable à 77 d’entre eux sur 118 inscrits, soit un taux de réussite de 67, 5 % supérieur à celui de l’an dernier (64 %). Seules les personnes ayant échoué à la pratique mais ayant réussi à l’écrit et à l’oral, peuvent repasser cette épreuve, à savoir : tailler et lier huit pieds en cordon en 35 minutes, et huit pieds en chablis en 40 minutes. Le positionnement de cet examen en début de période de taille permet à ceux qui le passent avec succès de se présenter rapidement sur le marché du travail.

Une nouveauté pour cette session : les révisions sont rendues obligatoires pour tous les participants. Elles ont lieu sur trois samedis (21 h de cours au total) du mois de novembre et sont organisées dans l’Aisne, l’Aube et la Marne, précisément à Reims, Epernay et Vertus. Auparavant, chacun était libre de suivre ou non ces révisions.
Le taux de réussite plus élevé par rapport aux saisons précédentes peut s’expliquer par la mise en place depuis 2014 de nouvelles grilles d’évaluation, « afin de juger le plus objectivement possible les capacités d’un tailleur », comme le précise Jean-Pierre Parisot, directeur de la Corporation. Le conseil d’administration a décidé d’une part, de tolérer une seule faute, qui ne sera plus éliminatoire à l’épreuve pratique. Les principales erreurs étant la superposition et le chevauchement.
En cas de faute, le candidat aura 15 points de retirer sur un total de 60. Si malgré ce retrait le candidat obtient la moyenne, il sera considéré comme admis. En mars 2014, sur les 760 présents à l’examen, plus de 200 ont commis une faute et 94 ont été reçus grâce à cette tolérance.

Le conseil d’administration s’est également penché sur le problème du manque de motivation de certains pendant la formation. Une grille d’implication a donc été définie pour chaque participant afin de noter sa présence et son attention en cours. Cette notation est attribuée par les formateurs et moniteurs et sera utile en cas d’un rachat éventuel de points. Ce rachat interviendra si la note est comprise entre 9,5 et 9,99 sur 20 en pratique, hors tolérance d’une faute, et si le candidat a obtenu 10 sur 10 à l’écrit et une note supérieure ou égale à 8 sur 10 à l’oral. La décision sera alors plus objective grâce à cette grille d’implication. Une dizaine de personnes ont ainsi été concernées et ont pu obtenir la moyenne.
Pour la prochaine session d’examen, les épreuves auront lieu à Crézancy le 19 mars, à Vertus les 24, 25 et 26 mars, et enfin à Bar-sur-Seine le 1er avril.