Arev

Jean-Paul Bachy passe la main à Chouilly

Après sept années passées à la tête de l’Assemblée des régions européennes viticoles (Arev), Jean-Paul Bachy, président de la Région Champagne-Ardenne, a, comme attendu, passé la main lors du congrès 2015 qui s’est tenu au Centre vinicole champagne Nicolas Feuillatte à Chouilly, les 17 et 18 avril. Le nouveau président de l’Arev, élu avec le soutien de son prédecesseur, est l’Italien Sergio Chiamparini, président de la région Piémont. « Je remercie le président Bachy et tous les membres de l’Arev pour la confiance que vous m’accordez. Je considère cette élection comme, en premier lieu, une reconnaissance du Piémont : notre région compte environ 48 000 hectares de surface cultivée, 88 % de production viticole en AOP, 20 000 producteurs… » Dans son propos post-élection, Sergio Chiamparani a également évoqué quelques faits qui rapprochent curieusement sa région de la Champagne : « Le Piémont est la deuxième région exportatrice d’Italie. Et notre territoire viti-vinicole a obtenu la reconnaissance universelle par l’inscription au Patrimoine mondial il y a neuf mois. » Les Paysages viticoles de Langhe-Roero et Monferrato ont obtenu l’inscription lors de la session du Comité du patrimoine mondial qui s’est tenue à Doha, au Qatar, en juin 2014. Il s’agit de cinq vignobles, Barolo, Barbaresco, Nizza Monferrato et Barbera, Canelli et Asti mousseux, Monferrato des Infernòt, et du château de Grinzane Cavour, situés au sud du Piémont, entre le Pô et les Apennins de Ligurie, ndlr).
Le nouveau président s’est engagé à « travailler afin que soit maintenue en Europe comme à l’international la reconnaissance des productions typiques de la vigne et du vin. Ce sont des spécificités territoriales à protéger et à valoriser, des moteurs économiques à accompagner, des concepts de communauté de vie qui doivent être des leviers de la reprise économique européenne ».
Cette édition 2015 du congrès de l’Arev a adopté trois résolutions majeures concernant l’ouverture des noms de domaine internet en .vin et .wine, la culture des vignes à forte pente et la lutte contre la flavescence dorée. En revanche, l’adoption d’une résolution déjà proposée en 2014 lors du congrès de Schengen à propos de la négociation en cours des accords de libre échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis (la représentation professionnelle champenoise s’était abstenue) a été reportée, dans l’attente d’une rédaction plus consensuelle et compatible avec le travail mené par la Champagne pour protéger son appellation outre-Atlantique.
L’Arev représente 75 régions viticoles de l’Union européenne et de pays de l’Europe centrale et orientale. Elle est composée d’élus politiques issus des régions administratives, et professionnels. Ces dernières années, l’Arev s’est faite remarquée dans son rôle de lobby aux côtés des institutions viticoles comme le SGV dans la négociation avec la Commission européenne afin d’obtenir le recul de celle-ci sur la libéralisation des droits de plantation.