Santé publique

Rapport de la Cour des Comptes sur les politiques de lutte contre les consommations nocives d’alcool : un vrai problème, de mauvaises solutions !

loi-Evin-1024x436

La Cour des Comptes a publié le 15 juin dernier son rapport sur les politiques de lutte contre les consommations nocives d’alcool.

Le rapport part du constat que « la consommation exempte de tous risques » est de plus en plus remise en question et partant de là, remet en cause les repères de consommation et le contenu du message sanitaire.

Le rapport recommande de mettre en œuvre tous les leviers disponibles pour baisser la consommation d’alcool, notamment : d’augmenter massivement la fiscalité du vin et d’instaurer un prix minimum, de mieux encadrer la publicité, d’augmenter les contrôles et les sanctions, de travailler sur la détection des cas à risques et sur la prévention, d’améliorer la recherche.

Il est à noter que la Cour des Comptes n’hésite pas à critiquer l’adoption par le Parlement, dans la dernière loi de Santé, d’un nouvel aménagement à la loi Evin, mais aussi la possibilité de faire de la publicité pour les boissons alcoolisées sur Internet votée dans la loi hôpital, santé, patients et territoires.

Au travers de Vin & Société, la filière viticole considère que la Cour des Comptes pose les vrais problèmes mais n’apporte pas les bonnes solutions. La filière regrette que la Cour des Comptes privilégie un catalogue de recommandations, sans priorisation ni objectif clair, au détriment d’une stratégie cohérente. Pour la filière, la lutte contre les consommations excessives, et non contre toute forme de consommation même mesurée de vin, reste l’objectif. La filière s’opposera à toutes les mesures de hausse de fiscalité ou de restriction de la loi Evin, solutions inopérantes en termes de santé publique. Enfin, elle estime que les actions de prévention doivent être orientées en priorité vers les jeunes et les populations à risques.
Vin & Société défend une vision fondée sur la prévention, l’éducation et refuse une logique coercitive et dé-responsabilisante. La filière s’engage au quotidien pour une consommation de plaisir et de raison.

Pour connaître les actions et outils à disposition, rendez-vous sur www.vinetsociete.fr.