Carnet

En mémoire de Pierre Gillet

Pierre Gillet, figure historique du vignoble champenois et particulièrement de la Côte des Bar est décédé lundi dans sa 96e année. Ses obsèques ont été célébrées jeudi dans la petite église du village de Neuville-sur-Seine où il vivait depuis 1950, devant une foule recueillie qui lui a rendu un fervent hommage à la hauteur de son engagement pour les intérêts collectifs des vignerons de l’appellation Champagne.

Présentation PowerPoint

Né le 6 juin 1920 à Dijon, Pierre Gillet passe une partie de sa jeunesse dans l’Aisne où il rencontre son épouse Martine avant de s’installer dans l’Aube pour devenir viticulteur.
Convaincu que la défense des petites exploitations passe par le regroupement des moyens et l’organisation collective, Pierre Gillet fonde en 1951 la coopérative de Neuville-sur-Seine qu’il préside jusqu’en 1993. Membre fondateur en 1967 de l’Union des coopératives auboises des vins de Champagne qui prendra ensuite le nom d’Union Auboise des producteurs de vins de Champagne, il en préside le conseil d’administration jusqu’en 1986 puis le conseil de surveillance jusqu’en 1995 avant d’être nommé président d’honneur.
Il rejoint le conseil d’administration du SGV en 1965 jusqu’en 1987 et est élu vice-président représentant le vignoble de l’Aube de 1979 à 1987.
Membre de plusieurs commissions au sein de l’Interprofession, co-fondateur du Centre vinicole de la Champagne, Pierre Gillet a également exercé la fonction de vice-président de la Chambre départementale d’agriculture de 1983 à 1989 où il a représenté et défendu le vignoble au sein du monde agricole.
La Champagne Viticole et le Syndicat général des vignerons adressent à sa famille et ses proches leurs sincères condoléances.