Nos villages

Essômes-sur-Marne ouvre les portes de la Champagne

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Une abbatiale, des écrivains, et un nageur exceptionnel

ESSOMES14Erigée au début du XIII ème siècle, de style gothique, l’abbatiale Saint-Ferréol fait partie des nombreuses richesses patrimoniales d’Essômes-sur-Marne. Elle est constituée d’une nef à collatéraux, d’un chevet éclairé par des baies à lancettes, d’une haute voûte et possède des carreaux vernissés. Dans le chœur, 38 stalles en chêne du XVIe siècle sont pourvus de dorsaux délicatement sculptés dans le style Renaissance, les « miséricordes » et les accoudoirs représentent des sujets symboliques et des scènes de la vie profane dans un style typiquement médiéval.
L’existence de grottes préhistoriques, la découverte d’objets, d’armes et d’outils de silex et de bronze, ainsi qu’un cimetière néolithique attestent, par ailleurs, de la présence humaine sur le territoire à une époque très reculée.
Plusieurs calamités se sont abattues sur le bourg : en 1370, une attaque anglo-normande, en 1591 une terrible peste, notamment à Monneaux et à Vaux, peuplés de protestants qui subirent au XVIIe siècle les sinistres dragonnades à la suite desquelles beaucoup préférèrent l’exil à l’abjuration. Et en 1918 lors de la dernière offensive allemande, d’énormes destructions.
Essômes-sur-Marne fut toujours un lieu de passage et le carrefour de nombreuses rencontres dont l’une des plus surprenantes est celle de la présence, au début du XXe siècle, d’une colonie végétalienne de Bascon composée de nombreux anarchistes séduits par la vie libre. Le site accueillera, après la Seconde Guerre Mondiale, la première auberge de jeunesse française. Autres curiosités à souligner : des maisonnettes perchées avec leur clos et des fontaines dont une porte en inscription le texte de la fable « Le loup, la chèvre et le chevreau » de Jean De La Fontaine.

De Jules Verne à Guy Delage

La commune ne manque pas de personnages illustres. Jules Verne a signé son contrat de mariage à Essômes, l’écrivain et académicien Jean-Jacques Gautier, y est natif et l’aventurier Guy Delage en est l’enfant du pays. On lui doit notamment la traversée de l’Atlantique à la nage en 1995. La municipalité a donné le nom de son père, Lucien Delage, ancien maire d’Essômes, à l’école maternelle. Enfin, comment parler d’Essômes-sur-Marne sans évoquer l’existence d’une rue…Staline, toujours existante malgré des recours engagés pour la faire débaptiser. Elle côtoie l’avenue du Général de Gaulle, la rue Churchill et la rue Roosevelt. « Ces noms ont été donnés après la deuxième guerre mondiale en référence à la Conférence de Yalta où il a été question de la remise en route des nations de l’Europe déchirées par la guerre. Ces trois rues aboutissent au Monument aux Morts de la commune, place du 11 novembre et du 8 mai », précise un élu.