Vendanges 2016

Dans la Côte des Bar, l’année de tous les excès !

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

La réserve remplit son rôle

La préfète de l’Aube Isabelle Dilhac avec Jean-Pierre Vézien à Celles-sur-Ource, lors d’une tournée vendanges organisée par le SGV

La préfète de l’Aube Isabelle Dilhac avec Jean-Pierre Vézien à Celles-sur-Ource, lors d’une tournée vendanges organisée par le SGV

Plus de 63 % des exploitations auboises ont plus de 8 000 kg de réserve (contre 68 % en moyenne dans l’ensemble de l’appellation), aussi les vignerons de la Côte des Bar devraient, dans une large majorité, pouvoir débloquer cette année et franchir le cap de 2016 sans trop de difficulté. Faisant cette annonce devant la préfète de l’Aube Isabelle Dilhac, lors d’une tournée vendanges organisée par le SGV qui l’a conduite dans les installations dédiées aux vins de couleur de Clérambault (Neuville-Buxeuil) et chez Jean-Pierre Vézien (Celles-sur-Ource), Joël Falmet a toutefois rappelé devant les professionnels présents que les charges fixes (liées aux salariés permanents et aux investissements réalisés) allaient demeurer, avec des rentrées nettement moindres. Il avoue craindre un peu pour les jeunes viticulteurs installés depuis peu mais aussi pour ceux qui ont été amenés à s’endetter en achetant du foncier.