Aurélie et Loïc Barrat-Masson

Sensibilité bio à fleur de peau !

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Secraie story

Parce qu’ils sont avides de comprendre la façon dont d’autres vignerons travaillent sur d’autres terroirs, les époux Barrat-Masson ont intégré plusieurs réseaux d’échanges professionnels ces dernières années. Ils font ainsi partie des douze domaines qui composent l’association « Des pieds et des vins » que l’on retrouve au Printemps des champagnes, lors des dégustations de vins clairs, notamment. Ils apprécient « l’esprit de groupe » qui y règne entre viticulteurs conventionnels et bio. Ils adhèrent évidemment aussi à l’association des vins bio pour explorer cette voie toujours plus loin avec d’autres passionnés et se faire connaître du public à travers l’événement Bulles bio, par exemple. Ils font par ailleurs partie des pionniers d’une communauté un peu moins connue, Secraie, née dans les Coteaux du Sézannais afin d’en faire la promotion et dévoiler les spécificités de ce terroir habituellement raccroché à la Côte des Blancs et un peu noyé dedans. « Nous effectuons des dégustations comparatives en apportant chacun un 100 % chardonnay et nous essayons ensemble de déterminer l’empreinte de notre terroir. Il y a en effet un trait commun et nous devons pouvoir tirer ce fil rouge qui nous unit. A Villenauxe, aux confins de l’Aube, la Seine-et-Marne et la Marne, nous sommes un peu paumés et il est important pour nous de rencontrer d’autres acteurs de la Champagne », déclarent ces jeunes vignerons plein d’énergie et ouverts sur le monde.