Opération villages et coteaux propres

Plus belle la vigne !

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Azy-sur-Marne et Bonneil, les modèles

Les coteaux de Bonneil, dans l’Aisne, figurent parmi les sites pilote du programme Agir lancé par la mission Unesco – Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, et le Comité Champagne pour faire comprendre à tous, vignerons comme habitants, la notion de zone d’engagement de la Champagne inscrite au Patrimoine mondial. A la mi-octobre, lors du week-end consacré à l’opération « villages et coteaux propres », à laquelle participent Bonneil ou le village voisin d’Azy-sur-Marne depuis le début, Pierre-Emmanuel Taittinger, président de la mission Unesco, ou encore Vincent Perrin, directeur du Comité Champagne, avaient fait le déplacement pour participer à l’opération coteaux propres et constater tout ce qui avait déjà été entrepris. Sur place, ils ont rejoint des administrateurs axonais du Syndicat général des vignerons, Didier Kohler, vice-président, Isaline Sanches-Rego et Murièle Marchand.

Elus locaux, administrateurs du SGV et responsables de la mission Unesco et du Comité Champagne à Bonneil.

Elus locaux, administrateurs du SGV et responsables de la mission Unesco et du Comité Champagne à Bonneil.

« Habiller les outils de construction, tendre vers une cohérence architecturale, utiliser le bois, ou installer, par exemple, des panneaux pédagogiques pour expliquer l’utilisation d’un bassin de décantation sont autant d’éléments qui permettent de faire avancer l’harmonisation des communes de la Champagne et leur embellissement », a expliqué Pierre-Emmanuel Taittinger. Pour Vincent Perrin, il s’agit de transmettre « un message de communauté, de vivre un moment convivial fort en Champagne, qui réunit toutes les générations, et de constater tous les efforts réalisés sur l’équipement du vignoble pour participer à l’embellissement ». Le maire de Bonneil, Gilbert Coppeaux, a estimé que c’était « une chance pour la commune d’être un site pilote », et que « si le temps est nécessaire, la mise en œuvre de nouvelles techniques ou les efforts consentis en matière de fleurissement sont importants pour être digne de la route du Champagne ».