Cross-over

Un joyau nommé C-HR

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

La rédaction l’a testé pour vous

Le C-HR (Coupé High Rider) marque bien sa différence. Son design très singulier attire l’attention au premier regard. Côté habitacle, ses espaces sont plutôt impressionnants. Quant à la qualité des finitions et des matériaux utilisés, elle est remarquable pour ce type de modèle. A bord, vous aurez en effet le sentiment de vous trouver au volant de certains modèles de la marque de luxe de Toyota, Lexus. Un petit bémol est toutefois à noter sur le manque de visibilité à l’arrière en raison très certainement de l’étroitesse de la lunette.
Nous avons choisi d’essayer le modèle hybride, soit une motorisation en boîte automatique de 122 chevaux. En ville, nous pouvons constater que le C-HR est très agréable à conduire grâce à la souplesse de sa direction. Son gabarit est aussi un atout majeur. Ne vous laissez surtout pas surprendre par son aspect compact : son habitable et son coffre renferment en effet de véritables surprises en matière de volume !
Sur route, nous notons que la boîte automatique manque de souplesse. Cela se remarque surtout sur les petites routes de campagne. En revanche, sur autoroute, cette motorisation dispose d’une bonne reprise et de nombreux atouts qui rendent sa conduite très agréable.
Pour conclure, nous dirons que le C-HR est un très bon compromis pour les amateurs et amatrices qui aiment disposer de beaux volumes à bord tout en conservant un véhicule au gabarit compact. De plus, Toyota a réalisé un beau produit hybride qui ne retire en rien les sensations que nous pouvons ressentir au volant puisque la motorisation en 122 chevaux est très dynamique.
Faites-vous votre propre opinion en réservant votre essai !