Contenants

Le retour en force du bois et de la terre cuite

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

L’inox reste leader mais…

Dans l’Aube, la visite de la coopérative de Chassenay-d’Arce (325 hectares, 130 familles de vignerons) reste impressionnante. Notamment les onze pressoirs (9 de 12 000 kg, un de 8 000 kg, un de 4 000 kg, capacité de pressurage : 550 000 kg / jour !) et les cuves thermorégulées en acier inox (capacité totale de 39 999 hl). 1,5 million de bouteilles sont produites dont 300 000 sous la marque Chassenay-d’Arce. Si l’inox règne en maître, les contenants bois sont aussi utilisés et auront bientôt leur pièce dédiée. Discrètement présent, le chêne apporte typicité et complexité aux cuvées haut de gamme et de gastronomie. Le bois a ainsi sa place dans beaucoup de grandes maisons, comme chez des vignerons qui réservent quelques fûts à des expérimentations, lesquelles deviennent ou deviendront des cuvées spéciales en quelques centaines d’exemplaires.

 Créateurs de Champagnes Confidentiels 

Les membres du Cercle des créateurs de champagnes confidentiels. Photo Antoine Taccetti

Depuis 2014, ces vignerons du Cercle des Créateurs de Champagnes Confidentiels créent et valorisent des champagnes vinifiés ou élevés en fût de chêne, dans la richesse et la diversité de leur expression. Terroir, cépages, vinification, fût, chauffe… et bien entendu alliances gastronomiques.

Virginie et; Jean Lallement.; Photo : Herve Chevron

La forêt de Verzy a sa Belle de Juillet

Vignerons à Verzy, Jean et Virginie Lallement ont lancé l’été dernier La Belle de Juillet, deux millésimés 2012, extra brut, version blanc de noirs et rosé. La particularité de ces cuvées rares et gastronomiques (1500 bouteilles pour chacune) vient notamment de leur élevage, effectué en fûts de chêne de 300 litres, issus de la forêt de Verzy, fruit d’un travail engagé en 2009 avec Jérôme Viard. Une forêt classée d’exception célèbre pour ses faux, et au final des bulles remarquables pour de vrai…