Table ronde

Des richesses œnotouristiques encore sous-exploitées

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Un diplôme universitaire œnotourisme

L’Institut Georges Chappaz lancera en septembre une nouvelle formation pour les étudiants comme pour les professionnels soucieux de développer leur offre touristique. Au programme : 500 heures de cours et quatre mois de stage en entreprise. Particularité : l’enseignement est intégralement dispensé en anglais.

Trois questions à…
Victor Canchon (Dom Caudron) : « Notre gamme de clientèle a changé »

Victor Canchon.

Depuis 2010 la coopérative qui produit le champagne Dom Caudron a investi 1,5 million d’euros pour attirer les touristes sur son site de Passy-Grigny, un pari gagnant selon Victor Canchon, responsable œnotourisme de la marque.

En quoi consiste le parcours de visite de la coopérative ?
Il comprend un éco-musée, le centre de pressurage moderne, la projection d’un film et la cuverie vue depuis une passerelle siutée à six mètres de haut. La visite s’achève bien sûr par une dégustation.

Quelles retombées ont été constatées ?
Nous enregistrons une augmentation de 170 % de notre chiffre d’affaires en 2016 rien que pour la partie visite. Notre gamme de clientèle a changé : auparavant nous touchions essentiellement des scolaires et des personnes âgées, aujourd’hui nous attirons des touristes divers et nous commençons à les fidéliser.

Cette affluence joue-t-elle sur les ventes ?
Vendre des visites et vendre du champagne est différent, même si les deux sont liés. En termes de fréquentation, nous sommes passés de 4 000 visiteurs il y a trois ans à 3 000 l’année dernière. Mais leur pouvoir d’achat a augmenté puisque le prix moyen a bondi de 3,50€ à 26€.