Le projet du Syvif

Que seraient les vins IGP Ile-de-France ?

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Six IGP régionales en France
A ce jour, 75 IGP viticoles cohabitent avec les 376 AOC viticoles en France. Si les notions de respect de terroir sont équivalentes entre IGP et AOC, un critère distingue nettement les deux signes de qualité : l’intégralité des raisins provient de l’aire délimitée d’une AOC contre 85 % pour une IGP, les 15 % restants pouvant être « importés ».

Plus de la moitié (41) des IGP viticoles françaises sont des IGP dites de petites zones, à l’image des Coteaux de Meuse, des Cévennes ou du Duché d’Uzès. La deuxième grande part (28) de ces IGP est départementale (Ardèche, Ariège, Aude…). Enfin, on dénombre six IGP régionales : Atlantique, Comté Tolosan, Comtés Rhodaniens, Méditerranée, Pays d’Oc et Val de Loire.

L’IGP Val de Loire a été créée en 2009, quand le label vin de pays a été intégré au signe IGP. Si 14 départements sont concernés, les 1 600 vignerons, une quinzaine de coopératives et une centaine de négociants concernés produisent des vins de terroir, issus de huit cépages sélectionnés et historiques.
L’IGP Atlantique a été créée dans la même logique. Il s’agissait auparavant des vins de pays de l’Atlantique. L’IGP regroupe des vignobles du sud-ouest (Charente, Charente-Maritime, Dordogne et Lot-et-Garonne et Gironde) qui ne peuvent pas prétendre aux AOC.

C’est rigoureusement la même histoire qui a vu les anciens vins de pays se transformer en IGP, en raison de l’antériorité historique, pour les IGP Comté Tolosan (douze départements, quinze cépages), Comtés Rhodaniens (neuf départements, onze cépages), Méditerranée (dix départements, huit cépages) et Pays d’Oc (cinq départements, 32 cépages).