In memoriam

Patrick Le Brun disparaît tragiquement

Patrick Le Brun disparaît tragiquement
L’ancien président du Syndicat général des vignerons est décédé accidentellement lundi 18 septembre, quelques jours après la fin de sa vendange.

Malgré l’intervention des sapeurs-pompiers et du Smur d’Epernay, Patrick Le Brun n’a pas pu être réanimé. Il dirigeait depuis 30 ans le champagne Le Brun-Servenay, à Avize.
Au cœur de l’après-midi du 18 septembre, le vigneron de 54 ans a été victime d’un accident du travail sur le site d’un vendangeoir de son exploitation, à Mancy. Les obsèques ont été célébrées à Avize mardi 26 septembre.

Après avoir participé au Groupe des jeunes vignerons de la Champagne, Patrick Le Brun avait été élu administrateur du SGV pour la Côte des Blancs.

En 2004, année du centenaire du SGV, Patrick Le Brun avait succédé à Philippe Feneuil à la présidence du Syndicat et à la co-présidence du Comité Champagne, jusqu’à la fin 2009.

Le monde du champagne retient en particulier qu’il avait participé activement aux négociations interprofessionnelles pour créer le système de blocage des vins en réserve qualitative et s’était emparé du dossier de révision de la délimitation de l’aire d’appellation débutée en 2003 par l’Inao.

« Homme visionnaire, il s’est très longuement engagé au sein de notre structure collective pour défendre et porter haut les valeurs de notre vignoble », rappelle Maxime Toubart, qui se souvient d’un « président qui avait apporté de nouvelles idées, il avait insufflé une nouvelle manière de travailler, il avait le souhait de défendre l’ensemble des vignerons, il était à l’écoute de tout le monde ».

Pendant son parcours syndical, Patrick Le Brun a œuvré pour l’unité des vignerons et le maintien d’un partenariat constructif avec les maisons pour un partage de la valeur ajoutée dans le but de pérenniser la réussite mondiale de la Champagne.

Comme président du SGV, Patrick Le Brun avait représenté le vignoble champenois dans diverses instances nationales (Inao, Cnaoc) et en avait animé les instances régionales. Il avait été ordonné chevalier dans l’ordre du Mérite agricole.

Patrick Le Brun, père de quatre enfants, laisse le souvenir d’un bon vivant, d’un amoureux de lecture et de sport, toujours concerné par la communauté champenoise.

Maxime Toubart, le conseil d’administration du Syndicat général des vignerons et l’ensemble du personnel, passé et présent, adressent à la famille et aux proches de Patrick Le Brun leurs sincères condoléances.