Lutte

Etat des lieux des différents systèmes antigel

Etat des lieux des différents systèmes antigel

La technique du brassage d'air permet de gagner de 1 à 4 °c environ pour une couverture de 1 à 4 ha théorique

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Taille tardive et lien avec le gel


Dans ce contexte particulier de gel de printemps, différentes questions peuvent se poser. Quel est l’intérêt de tailler tardivement une parcelle à risque ? Dois-je attendre de lier les baguettes ?
Contrairement à la taille précoce (décembre), la taille tardive (fin mars) permettra de retarder le débourrement des bourgeons qui seront ainsi moins exposés aux gelées printanières. Ce retard se situe de l’ordre de 7 à 10 jours ce qui peut sauver de 30 à 50 % des bourgeons. Une fois la vigne taillée, un liage tardif permet de maintenir éloignés du sol les bourgeons les plus développés à l’extrémité de la baguette, ce qui permet de limiter l’impact du gel.