Association La Vigne du Partage

La valeur du travail pour aider les plus démunis

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Yann Brard succède à Clément Piconnet à la présidence

Les élections qui ont suivi cette assemblée générale ont porté  Yann Brard à la présidence. Celui-ci  aborde cette responsabilité avec enthousiasme : « Ce qui me plaît dans La Vigne du Partage, c’est que l’on défend une cause pour une cause. Je m’explique : on agit pour subvenir aux besoins de personnes démunies, mais pas directement. C’est par un engagement en temps et par la valeur de notre travail à la vigne que l’on crée cette aide. Quant à la cause finale, la lutte contre la pauvreté, qui traduit l’amour que l’on a pour son prochain, elle me tient aussi à cœur. »

Yann Brard est salarié viticole à Buxières-sur-Arce, il habite Beurey, est marié et père de quatre enfants. Il conçoit son rôle de président comme celui d’un acteur de cette association qui a choisi de prendre des responsabilités au sein du conseil d’administration, puis comme l’ont fait les précédents présidents ou vice-présidents, se sont lancés à l’aventure pour assurer la continuité de certaines fonctions statutaires. Mais pour lui, l’essentiel reste le service à l’association et la cohésion du groupe en visant sa pérennité et en continuant d’attirer d’autres personnes motivées par la même cause. « Plus on sera,  plus on rayonnera sur la Cote des Bar et ailleurs, plus on pourra conforter notre activité. Et pourquoi pas lancer d’autres actions, comme par exemple l’accueil de personnes en précarité sur des exploitations viticoles ? La Vigne du Partage, son réseau et ses partenaires peuvent nous le permettre. » Yann Brard rappelle aussi que l’action au Nord Cameroun reste d’autant plus importante qu’elle sert à la survie des populations soumises aux exactions du terrorisme qui règne dans cette région d’Afrique. Dans ce contexte, une immersion d’un groupe de l’association dans cette contrée, comme ça s’est produit pour la dernière fois en 2011, ne peut rester qu’à l’état de projet actuellement.

Secours catholique : agir en milieu rural

Pour illustrer l’action que mène l’un des bénéficiaires des dons qu’elle verse, La Vigne du Partage a fait un  focus sur le Secours catholique et plus précisément ses actions de proximité sur l’Aube. Visant à promouvoir une société où les plus faibles ont une place et un monde plus juste et fraternel, cette association humanitaire anime des centres, où il n’y a pas de distribution de produits imposés, mais où les plus démunis peuvent échanger, être écoutés, accompagnés et disposer de bons pour choisir leurs achats (alimentaires, vestimentaires, etc.) tout en participant financièrement en fonction de leurs ressources : cela dans le souci du respect de leur dignité. Après 4 années de travail avec la municipalité de Vendeuvre-sur-Barse (bourg en bordure de la Côte des Bar durement touché par des fermetures d’entreprises) et des partenaires (supérette, producteurs locaux…), une épicerie solidaire Le Coin des épices, fonctionnant sur ces principes, ouvrira dès ce printemps un jour par semaine.