Publi-rédactionnel

Sencrop aide à la décision pour lutter contre le gel

Sencrop aide à la décision pour lutter contre le gel
Après deux années consécutives de gel de printemps, à la fin du mois d’avril, il va sans dire que l’ensemble des vignerons de Champagne et de France regardera le ciel avec appréhension dans les semaines à venir.

En 2017, en France, les viticulteurs, ont perdu en moyenne 20 % de leur récolte par rapport à l’année précédente. Différents facteurs influencent le gel : l’humidité de l’air, le vent, ou encore la topographie des lieux. De nombreux systèmes antigel existent – éoliennes fixes ou mobiles, bougies, aspersion, hélicoptère – encore faut-il savoir quand les déclencher. Les stations météo Sencrop, en collectant des données météo ultra locales, alertent en temps réel le viticulteur lorsque le risque de gel est réel, souvent en pleine nuit, lui permettant de mettre en oeuvre le dispositif adéquat. Comment Sencrop, avec son agrométéo de précision, vient-elle en aide aux viticulteurs face à la problématique du gel de printemps ?

Anticiper le risque de gel grâce aux alertes connectées

L’une des préoccupations principales des viticulteurs est de pouvoir être alertés en temps réel des conditions météo sur leurs parcelles afin de pouvoir déclencher les systèmes antigel. La température humide est un point clé pour ces déclenchements. Tout peut se jouer en quelques minutes. Les stations météo Sencrop conviennent donc particulièrement aux viticulteurs ayant besoin d’être avertis lorsque les conditions météo présentent un risque pour les vignes. Sencrop permet ainsi de programmer sur son smartphone (ou ordinateur) des alertes gels connectées : le viticulteur est prévenu en temps réel grâce aux stations positionnées à différents endroits du vignoble. Grâce à une alarme connectée en direct à la température humide, le viticulteur peut se réveiller au bon moment pour enclencher le système antigel et peut ainsi préserver ses cépages.
Chaque méthode de lutte contre le gel a ses spécificités – surface protégée, type de gel… Il est donc primordial de la déclencher au bon moment. Pour cela, une connaissance précise des conditions météo est nécessaire. Une mauvaise appréciation de ces paramètres peut entraîner une mauvaise prise de décision dans l’utilisation des systèmes antigel. Il est donc fondamental pour les viticulteurs d’être informés de ces données en temps réel pour leur prise de décision. Cependant, différents facteurs – sol, topographie, etc. – peuvent faire varier ces mesures météo. D’où l’importance d’avoir une mesure locale et non une mesure prise à plusieurs kilomètres. C’est ce que propose Sencrop.