Ouvrir des chambres d’hôtes

Quels conseils retenir ?

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Chiffres clés du tourisme en Champagne-Ardenne

Le tourisme en Champagne-Ardenne représente 17 000 emplois, 8,3 millions de visiteurs et 693 millions d’euros de retombées économiques. La croissance annuelle moyenne entre 2010 et 2016 des nuitées hôtelières était de +1,3 % par an en Champagne. Le vignoble champenois est le second vignoble de France le plus visité (après le Bordelais) et a séduit, en 2016, 1,7 million de visiteurs avec 1,47 million de nuitées hôtelières enregistrées. En Champagne-Ardenne, les chambres d’hôtes représentent 5 030 lits et près de 400 000 nuitées, soit 7,9 % de l’activité économique concernant les capacités d’hébergement dans la région (chiffres de l’Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne).

Si l’on prend l’exemple de la Marne, voici des chiffres instructifs :

  • 152 000 euros, l’investissement moyen des propriétaires de chambres d’hôtes,
  • 11 300 euros, le montant moyen des subventions allouées par le conseil départemental,
  • 35 %, le taux d’occupation moyen d’une chambre d’hôtes,
  • 40 % des propriétaires de chambres d’hôtes ont un prix à la nuit supérieur à 80 euros,
  • 36 % des propriétaires de chambres d’hôtes ont un CA supérieur à 30 000 euros et 25 % réalisent un CA de plus de 50 000 euros,
  • 8 800 euros, le montant moyen des charges en chambres d’hôtes,
  • 65 % des gîtes et des chambres d’hôtes déclarent dégager un bénéfice,
  • 60 % de la clientèle des hébergeurs marnais est française.

Sources : étude menée par Alexandrine Davesne et l’agence Guest & Strategy (publication fin 2016, « Portrait du secteur des gîtes et des chambres d’hôtes de la Marne »).

Les conditions à remplir

De manière non exhaustive, voici les grandes démarches à engager lors de l’ouverture de l’activité :

  • déclaration préalable auprès du maire de la commune,
  • souscription conseillée d’un contrat d’assurance lié à l’activité,
  • déclaration auprès de la chambre de commerce et d’industrie,
  • obligation de remplir une fiche individuelle de police pour les clients étrangers,
  • obligation d’affichage des tarifs,
  • respect des normes incendie,
  • obligations relatives à la taxe de séjour,
  • utilisation du Wifi et conservation des données relatives aux communications.

Témoignages

« Trouver ici une parenthèse enchantée »

Chez Christine Larmandier (Demeure des sens, Les Mesneux) des rendez-vous épicuriens s’ajouteront à l’activité chambres d’hôtes.

Christine Larmandier se lance : elle ouvre fin juillet ses chambres d’hôtes dans son domaine au nom évocateur, La Demeure des sens. Et c’est bien un rendez-vous très épicurien que la propriétaire propose à ses clients sur la commune des Mesneux : « Je souhaite que chacun puisse déconnecter et trouver ici une parenthèse enchantée, en profitant d’une cuisine fine maison, agrémentée des herbes aromatiques de mon jardin, mêlant dégustation des vins et écoute de sons… J’ai beaucoup de projets supplémentaires en tête comme l’organisation de cours de cuisine, de cours de yoga ou de massage, la mise à disposition d’une salle de séminaire ou d’un espace détente pour les membres d’une entreprise. Ce projet de chambres d’hôtes est en tout cas ce dont je rêvais depuis longtemps. » Au cœur du vignoble, à 15 mn du centre de Reims, à proximité du TGV, la Demeure des sens prend vie dans l’une des plus anciennes bâtisses des Mesneux, datée du XVIIIe siècle. Avec cinq chambres luxueuses aux meubles et matériaux nobles choisis avec le plus grand soin (chevets en chêne fossilisé, descentes de lits en alpaga, luminaires design…) et une piscine en contrebas, les hôtes de passage devraient pouvoir « buller en toute sérénité ».

www.demeurelarmandier.fr

 

« L’activité est prenante mais booste nos ventes »

Espace et confort au sein de l’exploitation familiale Champagne Daniel Etienne de Cumières.

Brigitte Etienne, de son côté, connaît déjà bien son affaire. Avec huit ans d’expérience, la propriétaire met à disposition au sein de l’exploitation familiale (Champagne Daniel Etienne) de Cumières deux chambres doubles et une chambre-suite comprenant deux chambres séparées. « Les clients belges, qui fonctionnent d’ailleurs beaucoup sur le bouche à oreille, représentent 80 % de notre activité. Nous avons aussi des clients hollandais et quelques clients allemands. » A proximité d’Epernay, surplombant une rivière et avec un jardin à l’abri des regards, les propriétaires misent sur le confort : « Nos clients belges apprécient beaucoup l’espace et le confort que nous leur mettons à disposition. » Alors pas question de faire dans le bas de gamme : « Nous avons misé sur des meubles de qualité, une literie large et des chambres très vastes pour que les clients se sentent bien. Nous privilégions l’ouverture des chambres le week-end mais la réservation pendant la semaine reste possible. L’activité est prenante mais booste indéniablement nos ventes de champagne ! Nous sommes très présents sur les réseaux sociaux et ce sont parfois nos clients eux-mêmes qui nous demandent de mettre leur photo sur Facebook ! ». Brigitte Etienne accueille et conseille sur les lieux à visiter et activités possibles, dont « notre Riquewihr champenois, le village d’Hautvillers, qui n’est qu’à un km de chez nous ! ».

www.champagneetienne.com