AVIS D’EXPERTS

Sept points-clés pour la vendange

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Vendanges de nuit

Depuis dix ans, le champagne Trepo Leriguier cueille de nuit une parcelle de 28 ares à Vanault-le-Chatel, dont il élabore une cuvée spécifique baptisée Songe d’une nuit de vendanges. Beaucoup de prudence en l’absence d’un protocole expérimental, mais quelques observations récurrentes. Cueillis entre 20 et 22 heures pour être pressés ensuite sans délai, les raisins s’oxydent moins vite que le jour. Avec pragmatisme, les coupeurs observent « des baies qui se ‘tiennent’ mieux à la mise au panier, en caisse, et au versement dans le pressoir ». A confirmer dans un cadre scientifique.

Système de refroidissement

Pour moins de 1 000€, Pierre Huré (Champagne Huré Frères à Ludes) a construit un système de refroidissement de ses belons avec des drapeaux. Il y pratique une baisse de température très importante (circulation de glycol en température négative) pour amener ses moûts à 12-15°C en cuve de débourbage. Pour le transport de la vendange, le vigneron a fait le choix de s’équiper de trois camions qui tournent en permanence. Tous les dix marcs, les pressoirs sont entièrement désinfectés.