PREVENTION ET PROTECTION

Les orages passés au crible par l’expert météo du Comité Champagne

Les orages passés au crible par l’expert météo du Comité Champagne

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Portail météo du CIVC : un outil dans l’air du temps

L’agrométéorologie se développe, combinant des données de Météo France et d’autres fournisseurs d’information venus s’installer sur ce marché porteur. Leurs prévisions permettent en effet d’adapter les activités dans les champs et les vignes en fonction des conditions météorologiques se profilant à l’horizon. Le Comité Champagne y participe depuis la fin des années 1980 avec un maillage de stations disséminées sur toute l’appellation. « Le CIVC a été le premier à installer des stations communicantes, ce qui a constitué une petite révolution, observe Basile Pauthier. Nous avons ensuite mis en ligne les données recueillies par les stations et dès 1995 nous émettions des prévisions de gel de printemps par condensation. En 2016, nous avons développé un outil dans l’air du temps avec un portail météo accessible à tous les opérateurs, tout en augmentant le nombre de stations (de 32 à 42). En fusionnant les données de nos stations (relayées par GSM) et les informations radar (basé dans le secteur d’Arcis-sur-Aube) nous obtenons désormais une précision étonnante. »

En temps réel, les utilisateurs de cette application peuvent suivre l’évolution des nuages, prendre connaissance des cumuls de pluie à l’échelle du km2, etc. Il est même possible de créer une station virtuelle personnelle pour zoomer sur des parcelles. « A l’étude, nous avons aussi un projet d’onglet ‘météo collaborative’ », révèle l’expert météo dont le métier est en perpétuelle évolution.