Composition parcellaire

Mailly Grand Cru signe une nouvelle belle partition

Mailly Grand Cru signe une nouvelle belle partition

©Philippe Schilde

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Toujours approfondir la connaissance du terroir

Arrivée il y a quelques mois au sein de Mailly Grand Cru, Ségolène Raimbault est adjointe au chef de caves, en charge des relations vignoble. Pour approfondir encore la connaissance du terroir de la coopérative, elle a entrepris un travail de caractérisation de chaque parcelle, basée sur le recueil de données objectives. En lien étroit avec les adhérents, tout est répertorié, de l’orientation des rangs à la nature des sols. « L’observation et la compréhension de différents éléments permettront l’adaptation des gestes des vignerons afin de toujours mieux accompagner la vigne dans son cycle », soutient Xavier Muller, en rappelant que depuis 15 ans le domaine est « engagé dans l’implantation d’une viticulture durable et respectueuse ».

« Encourager la biodiversité sur son vignoble favorise la création de richesse autour de la plante, et facilite sa capacité à se réguler, à s’adapter au climat et à se défendre », complète-t-il, satisfait de voir que pour l’heure 60 % des vignerons de MGC sont engagés dans la viticulture durable (VDC et/ou HVE) et que l’objectif d’atteindre sous peu les 75 % est accessible avec les certifications en cours. « Au sein de notre coop, nous sommes des facilitateurs, animés par la volonté de faire avancer tout le monde au moyen de solutions techniques concrètes et fiables. Il ne s’agit surtout pas de se substituer aux vignerons, notre volonté est au contraire de de faire en sorte que chacun reste acteur de sa vigne ».

Le blanc de pinot noir dans toute sa profondeur

Sortie il y a peu, la trilogie de cuvées de la gamme « Composition parcellaire » se compose de l’Extra Brut Millésime 2011, du Rosé de Mailly et du Blanc de noir qui est ici un… « Blanc de pinot noir ». « C’est devenu très tendance, mais nous, nous avons un historique de trente ans en la matière puisque nos premières productions remontent à 1988 », affirme Xavier Muller en pointant des coteaux recouverts aux trois quarts de ce cépage pour un quart de chardonnay. Pour sa part, le chef de cave dit rechercher la puissance du pinot noir tout en lui apportant de la rondeur lors d’un passage en foudre, en mode solera. « La signature de Mailly, précise-t-il, ne se résume pas aux notes de fruits rouges, caractéristiques typiques des arômes champenois. Au nez, nous parvenons à exalter la fraîcheur délicate des agrumes associée à une maturité veloutée portée par des notes de fruits exotiques rôtis et de blé mûr. En bouche, la chair du vin se fait onctueuse, réveillée par l’énergie des agrumes. L’équilibre se prolonge de manière élancée sur une matière finement épicée, qui apporte une finale saline désaltérante », souligne Sébastien Moncuit.