Nouvelle marque Madame Raymonde

« Le champagne qui pétille plus haut que son cru »

« Le champagne qui pétille plus haut que son cru »

La marque Madame Raymonde « cultive l’exubérance avec sérieux et joue la provocation avec panache », résume Sophie Michel. © Danièle Trianon

Sophie Michel, à travers la nouvelle marque Madame Raymonde, manie avec talent dérision et fantaisie. Elle revendique aussi de fortes racines familiales, paysannes et vigneronnes à Saint-Lumier et son attachement aux coteaux vitryats.

« Ma grand-mère Raymonde, une forte personnalité et femme de caractère, était aussi un drôle d’oiseau. » Sophie Michel, pétillante d’humour et d’énergie, rend ici un hommage à son aïeule, aux racines paysannes de sa famille, à sa jeunesse à Saint-Lumier-en-Champagne, à l’héritage viticole que conduit aujourd’hui son frère Mathieu, impliqué dans la cave coopérative La Renaissance (le vigneron gère 4,5 ha à Saint-Lumier et Couvrot, avec en ligne de mire les certifications HVE et Viticulture durable). En créant la marque « Madame Raymonde », Sophie qui navigue entre Touraine (ou elle elle prof de maths à mi-temps) et Champagne voulait se positionner dans l’entreprise familiale après la retraite de son père, et ne surtout pas renier sa personnalité, sensible au spectacle, à la fantaisie, à la dérision. N’a-t-elle pas, après des études d’ingénieur hydraulique, acheté un chapiteau pour tourner avec des artistes de rue ?

Avec panache

Madame Raymonde, la nouvelle marque aux trois cuvées sleevées et nommées « Espèce de Brut » (tradition, blanc de blancs et rosé) veut « casser les codes souvent très (trop) sérieux lorsqu’il s’agit de marques, tout en valorisant notre histoire, notre terroir, notre remarquable chardonnay du Vitryat sollicité par de grandes maisons », explique Sophie. Deux années après de premières cogitations sur ce questionnement : « Que puis-je apporter à l’entreprise familiale ? Comment me positionner ? », la réponse s’appelle Madame Raymonde, « Le champagne qui pétille plus haut que son cru ». La finalité très originale d’un parcours sérieux semé d’étapes clés : trouver un nom, puis un slogan, un symbole et un graphiste. Le symbole sera l’autruche, animal qui redresse la tête « comme notre beau vignoble du Vitryat, qui renaissait dans les années 70 et qui aujourd’hui allie maturité, dynamisme et réputation. » Un animal que l’on identifie aussi à ses grandes plumes, au music-hall, au panache.

Sophie Michel sait que le chemin débute pour « rendre visibles le concept et le champagne », que rien n’est facilement acquis, qu’il faut travailler, se faire connaître. La marque séduit déjà sur les réseaux sociaux, bouteille et coffret interpellent dès le premier regard, le champagne a les faveurs de professionnels qui l’ont découvert en Italie, lors du salon Champagne Per Tutti en Toscane… Madame Raymonde, comme résume Sophie avec malice, « est authentique. Elle a les escarpins dans la terre depuis des générations ». Parions, avec sérieux cette fois, sur l’avenir de cette marque décalée et originale, qui prépare demain sans oublier le passé.

Une marque et trois flacons créés par Sophie et Mathieu en hommage à leur grand-mère. © Benjamin Dubuis

www.madame-raymonde.fr