Eric Fèvre, second meilleur caviste de France

« L’habillage, l’étiquette et la contre-étiquette sont très importants »

« L’habillage, l’étiquette et la contre-étiquette sont très importants »

Eric Fèvre et Agathe Prat, cavistes passionnés (Millésimes et Saveurs).

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

L’importance des alliances

« On apporte de plus en plus de conseils, à la fois dans le choix du produit et ses caractéristiques à la dégustation et pour les accords mets et vins, confirme Eric Fèvre. Les vendredis et samedis, presque une vente sur deux est motivée par une alliance ou une circonstance particulière de dégustation. Nous répondons notamment aux questions comme ‘Nous sommes invités, que pouvons-nous apporter ? Nous recevons des amis chez nous et préparons ce plat, que nous conseillez-vous ? Nous voulons acheter un champagne pour un connaisseur, que proposez-vous’ ? La notion de cadeaux est très forte en fin d’année. »

Distinctions et montée en gamme

Eric Fèvre anime chaque semaine des sessions de formation à la dégustation.

« Nous sommes en train d’évoluer, d’acquérir une nouvelle clientèle, d’être reconnus comme des spécialistes sur certains créneaux. Davantage d’étrangers viennent dans notre cave pour acheter des cuvées de vignerons qu’ils connaissent déjà de réputation ou parce qu’ils ont déjà dégusté et aimé leurs vins. » Depuis deux ans, Eric constate une montée en gamme, conséquence de ses deux distinctions obtenues au concours du meilleur caviste de France : médaille de bronze en 2017, médaille d’argent en 2018. Deux places remarquables alors que ce challenge très pointu mobilise près de 200 concurrents. Les résultats du concours 2018 étaient dévoilés lundi 15 octobre à Paris, la nouvelle s’est vite répandue sur les réseaux sociaux, le bouche à oreille également et le chiffre d’affaires d’octobre a progressé de 38 % par rapport à 2017, mois en hausse également comparé à 2016. Pas un hasard, mais le fruit d’un gros investissement, d’une passion qui anime Eric Fèvre et Agathe Prat, 27 ans, qui a rejoint Millésimes et Saveurs il y a deux ans.

Articles récents