HABITS DE LUMIERE

Un succès étincelant

Un succès étincelant
La 19e édition des Habits de lumière, à Epernay, a été une douce et sereine parenthèse, au cœur d’un mois de décembre agité par l’actualité sociale. Spectacles, illuminations, dégustations ont attiré beaucoup de visiteurs. La cour du Syndicat général des vignerons était l’une des haltes très prisées de ce moment exceptionnel.

Le temps était comme suspendu. A mille lieues des tensions, de la nervosité, des violences de la fin de l’année, la 19e édition des Habits de lumière d’Epernay a offert trois jours de paix et de concorde dans une ambiance chaleureuse et bon enfant, les 14, 15 et 16 décembre avenue de Champagne. Du vidéo mapping  à la découverte de l’univers fantastique de Jules Verne au spectacle déambulatoire de Firebirds, toutes les animations proposées par la ville ont enchanté un public nombreux, subjugué par les déambulations des machines volantes. La poésie, le rêve, la grâce étaient de la partie lors de ces soirées où Le chant des Sirènes s’est mêlé aux installations lumineuses des Lampounettes, six gigantesques abat-jour suspendus dans les airs et aux faisceaux de lumière colorés. L’effervescence était dans l’avenue, mais aussi dans les cours des maisons de champagne qui ont rivalisé d’ingéniosité et d’élégance pour accueillir le public avec des animations musicales, des bars à champagne, de la petite restauration et des illuminations de façade d’une grande délicatesse.

Huîtres et marrons chauds

Dégustation en musique avec Jean-Baptiste Berger au saxo et le DJ Franck Wassard.

La cour du Syndicat général des vignerons de la Champagne avait rarement vu autant de monde, malgré le froid sec qui invitait à se retrouver dans le bar à champagne chauffé où huit vignerons, vendredi et samedi, proposaient de découvrir leurs cuvées et de communiquer sur leur savoir-faire, la passion de leur métier et leur bonheur d’être là, tout simplement. « Cette manifestation donne une belle image de notre appellation, grâce à son organisation impeccable et son esprit qui colle parfaitement à l’image que l’on se fait du champagne », explique Jérémy Bardiau, vigneron à Verpillières-sur-Ource, dans la Cote des Bar. Toutes les régions ont été représentées lors de ces deux soirées qui proposaient un itinéraire sensoriel sur la route du champagne et celle de la bannière collective Champagnes de Vignerons. « Je rencontre de nombreux Anglais et des Belges, toutes générations confondues », souligne Benoît David, représentant la quatrième génération d’une famille de vignerons à Boursault. « Je suis surpris par la curiosité des visiteurs. Ils nous posent des questions très précises sur notre manière de travailler mais aussi nos activités oenotouristiques », commente Romane Isselée, viticultrice à Cramant qui propose des promenades en trottinettes électriques dans les vignes, ponctuées de dégustation.

Le Syndicat général des vignerons proposait, pour cette 19e édition, quelques nouveautés comme la vente d’huîtres Marennes Oléron, des marrons chauds, de la petite restauration avec la Popotte en roulotte. Gros succès : le shooting box qui permettait de se faire prendre en photo gratuitement, en couple ou en groupe, sous la bannière Champagne de Vignerons. La photo était prête en 20 secondes et plusieurs milliers ont été offertes aux visiteurs. « Je suis très heureux du succès de cette manifestation qui prolonge celle du bar éphémère. Nous avons souhaité proposer des animations et un accueil accessible et bon enfant. C’est une réussite », s’est réjoui Maxime Toubart, le président du Syndicat général des vignerons de la Champagne.

Gros succès également pour les vendeurs d’huîtres et de marrons chauds.

PHOTOS : Alain Julien

1103 bouteilles vendues !

Les chiffres des Habits de lumière 2018 confirment le succès grandissant de l’espace Champagne de Vignerons, installé dans la cour du SGV. 1103 bouteilles ont été vendues sur le week-end, soit une hausse de 12,78 % par rapport à 2016 et de 49,66%  par rapport à 2017 (météo très défavorable). Le décompte par soirée est le suivant : 536 bouteilles vendues le vendredi, 567 vendues le samedi.

Plus de 5000 flûtes en stock ont été écoulées.