Champagne Leclère-Torrens

Nathalie et Romaric, la qualité passe par la méthode douce

Nathalie et Romaric, la qualité passe par la méthode douce

© Philippe Schilde

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Mot de passe oublié ?

Des enfants et des… clients qui s’impliquent

©DR

Les enfants de Nathalie et de Romaric sont jeunes et encore étudiants, mais dès qu’ils peuvent apporter leur contribution pour booster la maison, ils sont au rendez-vous. Agé de 20 ans, Jean-Mathieu donne de sérieux coups de main sur les salons et montre beaucoup d’intérêt pour la vinification avec quelques idées en tête qu’il devrait pouvoir concrétiser dans l’avenir.

Du haut de ses 15 ans, Marilys, douée pour le graphisme, participe à la création des étiquettes habillant les cuvées de la maison. C’est elle qui, par exemple, a eu l’idée de donner la forme d’une vague à la cuvée Ephémère. Qu’y a-t-il de plus éphémère qu’une vague, en effet ? « Nous venons de plancher sur une nouvelle étiquette devant être opérationnelle pour le printemps, explique sa maman. Marilys, notre imprimeur et moi-même avons dessiné chacun un projet, de manière à avoir du choix et à retenir la plus belle. Pour ce faire, nous soumettons les trois épreuves à nos clients et leur demandons quelle est celle qu’ils préfèrent. » Ou l’art de créer de l’interactivité avec la clientèle et d’entretenir le lien.

Deux saints à qui se vouer

Avec des vignerons de Crouttes-sur-Marne, la famille De Coninck a pris la route jusqu’à Troyes pour prendre part au défilé et aux célébrations de Saint-Vincent de l’archiconfrérie des vignerons de Champagne (19 janvier). Mais, pour eux, les festivités ne s’arrêtaient pas là. Le 26 janvier, ils renfilaient les costumes et se retrouvaient à l’église de Charly-sur-Marne puis à la salle des fêtes de Crouttes à l’occasion, cette fois, de la Saint-Paul. Dans ce secteur de la Vallée de la Marne on vénère en effet depuis des décennies ce saint protecteur naguère promené sur la rive droite de la Marne tandis que saint Vincent, lui, déambulait au haut d’un bâton sur la rive gauche. Pour faire perdurer la tradition autour de ce saint patron, un comité a été créé. Baptisé Comité Saint Paul, il est présidé par une viticultrice, Françoise Leredde. On lui doit en outre une belle initiative lancée à Crouttes l’été dernier : « Fines en Bulles ». Ce festival associe des vignerons à des artistes le temps d’un week-end. A l’occasion des Rois, début janvier, l’équipe remettait l’ouvrage sur le métier afin de préparer — et réussir — la deuxième édition de cet événement estival. Pour info, le Champagne Leclère-Torrens accueillera de nouveau des artistes : le sculpteur Jean-Jacques Lamenthe et le peintre Adamimono.