Elections chambres d'agriculture

Béatrice Moreau première présidente dans la Marne

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Chambre d’agriculture de l’Aube

Trois questions à Alain Boulard, nouveau président

Alain Boulard est âgé de 57 ans, il est polyculteur éleveur laitier et sélectionneur (race Prim’Holstein) à Marolles-lès-Bailly en Champagne humide. Il est élu chambre d’agriculture depuis 2007. Il est président d’Alysé (organisme interdépartemental de développement de l’élevage) et s’est fortement engagé dans des organisations d’élevage : présidence du GDS (Groupement de Défense Sanitaire de l’Aube), administrateur interbev, Sodiaal, FNGDS.

Comment abordez-vous cette nouvelle responsabilité ?
Tout d’abord, j’apprécie à sa juste mesure le taux de participation et le score de la liste conduite par la FDSEA, le SGV et les JA : ils confortent notre légitimité. Ensuite je remercie Didier Marteau, président de notre institution pendant 19 ans, et les élus qui ne sont plus dans la nouvelle mandature. J’ai conscience de la chance d’être à la tête d’une chambre bien gérée, qui s’est modernisée et a fait les bons choix pour accompagner les stratégies des exploitations, développer l’innovation, participer aux dynamiques de territoires et travailler en réseau avec d’autres chambres notamment du Grand Est. Nous aurons bien besoin de ces atouts dans un contexte marqué par un renforcement de nos missions sans clarté sur leurs financements et face aux attaques portées à la Ferme France. J’aborde ce mandat avec enthousiasme, vigilance sur les défis à relever, sens de mes responsabilités avec l’écoute qu’il impose, volonté de travailler en équipe et envie de continuer d’accroître notre présence sur le terrain et de porter encore davantage, avec tous les acteurs, les projets de création de valeurs sur tous les territoires.

Quels sont les axes majeurs de votre nouvelle mandature ?
Ils s’inscrivent en premier lieu dans la poursuite de l’action de la précédente mandature, en particulier dans l’apport de réponses toujours plus performantes et efficientes aux besoins de tous nos ressortissants. Il s’agit de développer nos rapprochements avec les chambres d’agriculture, tels ceux dans le cadre d’Alysé pour l’élevage, ou dans Oser Barrois pour les agriculteurs de cette région, ou encore pour ceux de la Champagne crayeuse, ou enfin avec les chambres d’agriculture de l’Aisne et de la Marne pour nos vignerons.
La nouvelle ordonnance sur les missions, la poursuite de la construction de notre Chambre d’agriculture Grand Est, les enjeux liés à notre communication et notre représentation seront aussi au cœur de nos actions.
Dès notre prochaine session (12 mars), je vais proposer aux élus et au bureau de lancer la réflexion sur une nouvelle feuille de route pour renforcer ces directions en s’appuyant aussi sur les propositions de la lise unitaire FDSEA-SGV-JA, afin de la présenter d’ici la fin de l’année.

Plus spécifiquement, quels sont vos projets pour la viticulture ?
Nous allons continuer le travail avec les chambres d’agriculture de l’Aisne et de la Marne, pour renforcer nos expertises et notre service commun aux vignerons champenois. Nous participerons aux nouvelles dynamiques visant la réalisation des objectifs fixés par la filière, à savoir 100 % de certification à l’horizon 2030 et zéro herbicide d’ici 2025. Nous continuerons aussi d’être partenaires du développement de l’oenotourisme, un secteur en pleine structuration et dont les succès sont porteurs de création de valeur.

François Noël

https://aube.chambre-agriculture.fr/

Chambre d’agriculture de l’Aisne

Olivier Dauger réélu président

« Il faut accompagner la mutation de l’agriculture et répondre aux nombreux défis à relever. » C’est l’un des messages que transmet Olivier Dauger, réélu à la présidence de la chambre d’agriculture de l’Aisne et nouveau président de la chambre des Hauts-de-France.

« J’aborde cette nouvelle mandature avec beaucoup d’envie et de travail sur la table. Il y a une vraie volonté des équipes de sortir notamment de l’agri-bashing permanent, de mettre l’agriculture en mode projets et pas seulement en mode réglementations », déclare Olivier Dauger, réélu président de la chambre d’agriculture de l’Aisne. « Il y un aussi de vrais défis à relever sur l’économie circulaire, les marchés ‘locaux’ et bien entendu sur le dérèglement climatique, aussi bien dans l’adaptation des systèmes que dans une agriculture de solutions pour capter le carbone, pour produire de la bio-économie, pour répondre à l’enjeu des phytos. J’oserai dire pour transformer la problématique environnementale en atout, pour répondre aux besoins d’une économie, aux besoins de proximité. L’agriculture de l’Aisne et de la région est capable de relever ces défis, il ne faut pas rater le coche. Et prendre le train de toutes ces nouvelles productions et façons de produire. »

« La nécessité de s’adapter »

Pour Olivier Dauger, agriculteur polyculteur (218 ha, oléo protéagineux, luzerne, céréales, betteraves) l’axe majeur sera « d’augmenter encore la diversité de l’agriculture, pour répondre à tous les marchés et ceci sans opposer les systèmes (on ne va pas faire une agriculture unique dans la région) et de répondre bien sûr au dérèglement climatique. Comment trouver des systèmes qui permettent d’être plus résilients, d’utiliser moins de phytos, de bien gérer l’eau. Nous devons accompagner cette mutation de l’agriculture ».

Pour l’agriculture comme pour l’agriculture, le président rappelle « la nécessité de s’adapter au climat, aux évolutions de besoins, aux exigences par rapport aux produits phytosanitaires », tout en soulignant l’importance « de préserver l’équilibre champenois maisons-vignerons qui fait la richesse et la force de l’appellation ». Homme de dossiers et fédérateur, Olivier Dauger insiste : « Le monde agricole et viticole doit trouver des solutions et continuer à travailler ensemble. »

A noter que parmi ses nombreuses autres fonctions, Olivier Dauger, conseiller municipal à Guignicourt, est responsable du dossier Energie Climat FNSEA, membre de la commission environnement de la FNSEA et administrateur FNSEA, président du groupe environnement AGPB et membre du Bureau AGPB, vice-président du comité de bassin agence de l’eau Seine Normandie, administrateur Fert, Vivescia et Arvalis.

Thierry Perardelle

https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/

 

Maximin Charpentier élu président de la chambre régionale Grand Est

© Philippe Schilde

Le Marnais Maximin Charpentier, ex-président de la chambre d’agriculture de la Marne, a été porté à la tête de la chambre régionale Grand Est lors d’une élection qui s’est déroulée le 15 mars à Strasbourg. Il succède à Jean-Luc Pelletier.

Devant le préfet de la région Grand Est, Jean-Luc Marx, qui présidait la session d’installation et les autres élus régionaux, Maximin Charpentier s’est engagé à « conforter l’engagement de la chambre régionale en faveur de l’ensemble des agriculteurs et viticulteurs du Grand Est ». Au cours de cette réunion, il a été rappelé que l’agriculture demeure une « activité économique et d’aménagement de l’espace et des paysages ruraux de première importance pour la région ». Le préfet a par ailleurs réaffirmé le « soutien de l’État » qui accompagne les exploitants et les salariés agricoles de la région.