Devenir professionnel de l'oenotourisme

De précieux conseils délivrés lors des assises

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Eclairage international

Mark Hallet et Stéphane Tillement.

A la tribune des assises, deux professionnels ont apporté un éclairage international.

Mark Hallet, managing director, Grape Escapes : « Nous intervenons en région Champagne depuis plus de 15 ans, dans le haut de gamme, avec une clientèle principalement anglophone. A plus de 80 %, notre clientèle profite de séjours sur-mesure et originaux, centrés sur la viticulture et la détente. C’est bien de répondre aux demandes des clients mais ce n’est pas suffisant. L’élément de surprise est capital, il faut dépasser leurs attentes. Ainsi, si nos clients sont friands des grandes marques, nous tenons à les amener près de plus petits producteurs. Ils savourent leur authenticité, leur proximité. »

Stéphane Tillement, président & CEO de Wine Paths : il s’agit d’une plate-forme créée en 2016, qui référence les meilleurs acteurs de l’oenotourisme et du spiritourisme dans 50 régions et 13 pays. Le site est basé aux Etats-Unis, l’activité séduit surtout les Anglo-Saxons (100 000 visiteurs sur la toile), la clientèle passe directement par le site ou par une agence réceptive. « La Champagne est notre troisième destination mondiale, après Bordeaux et la Toscane. Au début, nous ne proposions que du séjour ciblé, puis des packages, mais il s’avère que ces packages ne sont jamais utilisés. Car chaque personne a des besoins, des envies. Désormais, la tendance du haut de gamme c’est à la carte, et surtout des expériences. Les échanges directs avec le vigneron, avec son histoire, sont d’incontestables atouts. Nous savons aussi que l’on peut très bien développer sa propre clientèle sans forcément être obnubilé par l’envie de lancer de grands événements et d’être très visible sur le marché. »