Campagne de communication champagne

La saison II lancée en mode salé-sucré

La saison II lancée en mode salé-sucré

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Bars à vins et cavistes sur le pont

© Alain Julien

Gilles Davasse a participé l’an dernier à la première campagne. Sans hésiter il a remis le couvert cette année. A quelques jours de l’opération, le patron du bar à vin “Le Flacon” à Bordeaux se montrait enthousiaste à l’idée de faire sauter des bouchons dans une « des places fortes mondiales du vin » où l’on recense pas mal de chauvins de l’élixir bordelais. « Moi, j’aime le champagne, un vin qui a une dimension spéciale, symbole de réjouissance, mais avec lequel j’ai un rapport simple. Je me régale à l’idée de pouvoir mettre en avant des champagnes de vignerons (une trentaine de références), de démontrer qu’ils se marient avec une multitude d’aliments et qu’ils peuvent être consommés à tout moment de l’année. Je vais leur proposer notamment un accord qui me plaît bien avec un ceviche de truite aux amandes fraîches, agrémenté d’aneth et de piment d’Espelette », déclare ce passionné. Au passage, il se dit « fier et flatté » d’être le seul Bordelais retenu cette année. En effet, du 12 au 26 juin,  15 bars à vin ont été sélectionnés dans 15 villes de France (1 bar par cité) pour une mise en avant des vignerons de Champagne. « L’objectif est de donner de la puissance à l’opération, laquelle a rencontré un joli succès en 2018 », note Léa Holmes, responsable de la communication au SGV, en précisant que, partout, le champagne sera proposé en dégustation accompagné de planchas variées. Dans ces lieux branchés et très fréquentés, plusieurs outils de promotion sont mis à disposition des chefs d’établissement : affiches et cartes postales, ou encore le livre « Le champagne, 10 manières de l’accompagner ».

Déclencher l’acte d’achat

Par ailleurs, cette année, une innovation voit le jour côté cavistes puisqu’une cinquantaine d’entre eux, répartis à travers le pays, vont afficher la campagne en grand sur leurs vitrines (avec reprise des affiches sardine et brie). Pour ce faire, le SGV a fait appel à une agence spécialisée et connue pour « créer un effet d’accélération commerciale ». La forte visibilité offerte par les vitrines de commerces est un atout. Pour le spécialiste de ce média original, « la vitrine est le premier déclencheur d’achat offline ». Or, la campagne a clairement vocation à déclencher des actes d’achat champagne spontanés auprès des consommateurs.

Ph.S.