« Les secrets du petit bonhomme »

Rilly-la-Montagne : village très ouvert le week-end des 20 et 21 juillet

Rilly-la-Montagne : village très ouvert le week-end des 20 et 21 juillet

Séverine Couvreur (à gauche) avec un des groupes de bénévoles.

« Le Petit Bonhomme » de Rilly-la-Montagne a reçu beaucoup de monde ces samedi 20 et dimanche 21 juillet ! Le public est venu découvrir ses secrets et rencontrer les vignerons champenois.

Le Petit Bonhomme était heureux de voir tant de monde !

« Je suis vraiment très heureux de participer à l’évènement et de découvrir des champagnes de la Montagne de Reims ! », s’enthousiasmait un Néo-zélandais. « Je suis en vacances en France pour deux semaines, et c’est une belle occasion de déguster du champagne authentique. Chez nous, le vin est un produit cher. On trouve surtout du rouge à base de pinot noir, et des imitations de champagne… Alors c’est bien de venir à la rencontre des vrais producteurs grâce à cette fête. »

Vignerons et patrimoine

Du côté de l’organisation, Séverine Couvreur (présidente de l’association 286M) se réjouissait avec surprise, une heure et demie après le lancement des « Secrets du Petit Bonhomme », tout en s’inquiétant un peu. « Si on continue à ce rythme, il va falloir trouver des solutions d’intendance face à l‘affluence des visiteurs… En 1979, le village avait connu une première initiative dans le même genre et avait mobilisé 400 bénévoles. Il est sympathique de noter que cette année, ce sont leurs enfants qui sont membres de l’organisation ! Cela donne une dimension familiale et intergénérationnelle. »

Durant ce week-end, 27 vignerons ouvraient leurs portes aux touristes et aux curieux. Mais l’organisation souhaitait également que les villageois puissent s’approprier la manifestation et qu’ils participent. « C’est pourquoi nous avons créé 4 parcours, pour la dégustation chez les producteurs, pour l’environnement, pour la découverte du vignoble, et le dernier plus romantique autour du patrimoine », poursuit Séverine Couvreur.

Cette première édition reposait sur l’engagement d’une centaine de bénévoles, « les petites guêpes oranges qui s’activent pour accueillir et orienter le public ! C’est un réel challenge car nous n’avons eu que 8 mois pour mettre sur pied la manifestation. »

Dimension internationale et de proximité

Entrez, le champagne est au frais !

Les responsables s’étaient fixé une fréquentation d’environ un millier de personnes, mais au regard de la fréquentation dès le premier jour (samedi 20 juillet), le chiffre pouvait logiquement être dépassé. « On ne va pas se plaindre », plaisante l’organisatrice.

Aux abords de la salle des fêtes, lieu central des « Secrets du Petit Bonhomme », on pouvait entendre parler anglais, néerlandais, espagnol… « Autrefois à Rilly, il y avait deux guinguettes fréquentées par les Rémois », explique Séverine Couvreur. « Nous avons pour ambition de faire revenir cette population dans le village. Les citadins doivent réinvestir la campagne. Nous sommes bien situés entre les deux « capitales régionales » que sont Reims et Epernay, avec des dessertes ferroviaires régulières chaque jour. Les citadins peuvent retrouver ce genre de lieux dans le vignoble. C‘est aussi à eux que nous nous adressons. »

Au fait, le « Petit Bonhomme » fait référence à la statue d’un jeune Bacchus implantée au centre du village. Un élément patrimonial à découvrir également en passant par Rilly-la-Montagne !

Grands sourires également au stand du parc de la Montagne de Reims.