Aÿ-Champagne

Plus verte la vigne avec Romain Hénin

Plus verte la vigne avec Romain Hénin

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Le sens de l’entraide

Romain Hénin voit en la Champagne une notion évidente et indispensable de collectif. « Mais on doit aussi, au-delà du collectif, être dans l’entraide. C’est l’avenir. Et c’est ainsi qu’on pourra trouver des solutions, pour tout le monde. » Une philosophie qu’il éprouve au quotidien dans son village. A travers le prêt de matériel par exemple, les conseils, les échanges d’informations.

Après le sécateur d’or… le slip d’or !

En 2009, Romain Hénin se classait « sécateur d’or » à l’examen de taille de la vigne. Il était d’ailleurs le premier en Champagne à obtenir cette distinction. « C’était aussi le cas pour le « greffoir d’or » il y a deux ans, précise-t-il. J’ai passé cet examen en mémoire de mon grand-père, un très grand pépiniériste. » En matière de tressage, il milite pour le retour aux pratiques anciennes qui permettent aux vignes de s’enrouler et de s’épanouir dans la longueur. « L’idée étant de laisser le végétal le plus vivant possible, en respectant son cycle naturel. »

En septembre, lors d’une cérémonie originale à la Foire de Châlons, il recevait le premier prix du défi « En terre ton slip », lancé par la FDSEA et ses partenaires. Le concept ? Enterrer un slip (en coton, sinon rien) pendant deux mois et demi à quinze centimètres de profondeur pour mesurer l’activité biologique du sol. Le jeune vigneron avait choisi de mener l’expérience sur une parcelle de chardonnay dotée d’un couvert végétal et sans intrants, à Mareuil-le-Port.