Montgueux

Jaillant & Co au grand jour

Jaillant & Co au grand jour

© Philippe Schilde

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Accueil oenotouristique à Bar-sur-Aube : un projet co-signé Devaux et Emilie et Julien Perron

Ça bouge, côté œnotourisme, dans le secteur de Bar-sur-Aube (Côte des Bar). Le 21 novembre, la coopérative Barfontarc inaugurait à Baroville les travaux d’extension de son site, qui font la part belle aux activités œnotouristiques (lire notre numéro 861 de novembre). A quelques kilomètres de là, un autre projet se peaufine au cœur même de Bar-sur-Aube, ancienne cité médiévale. Et il va prendre une forme assez innovante. Le Champagne Devaux (Union Auboise) y réalise en effet un partenariat inédit avec des adhérents de la coopérative de Meurville (membre de l’Union Auboise) : Julien et Emilie Perron. Ces trentenaires, viticulteurs depuis l’âge de 20 ans et aux commandes de la SCEV Les Echalas, portent le projet de transformer une belle demeure baralbine en maison d’hôtes haut de gamme.

Devaux, qui a déjà pu démontrer tout son savoir-faire à travers le Manoir aménagé pour l’accueil sur son site de Bar-sur-Seine (Domaine de Villeneuve), intègre dans le lieu un espace œnotouristique avec salle de dégustation et boutique. La grande entreprise va ainsi participer à l’animation et accompagner le petit poucet. « C’est un projet gagnant-gagnant que nous engageons avec des vignerons jeunes et dynamiques », révèle Christian Jojot, président du Conseil d’administration de l’Union auboise, en précisant que l’opération doit aboutir au printemps 2021.

On en est qu’au démarrage donc, mais, « désormais c’est bel et bien lancé », se réjouit-il, en notant que ce concept va permettre d’accroître l’ancrage et la visibilité de la marque Devaux dans le Barsuraubois, un secteur qui possède de réels atouts touristiques avec l’abbaye cistercienne de Clairvaux ou le Mémorial De Gaulle (Colombey-les-Deux-Eglises), à proximité. Entre autres lieux cultes.

La caution de la marque

« En nous associant avec des viticulteurs acteurs d’une démarche territoriale et porteurs d’un projet immobilier dédié à l’accueil, nous apportons la caution de notre marque, assure le directeur de l’Union auboise, Pascal Dubois. Nous savons que Julien et Emilie proposeront de belles immersions à leurs visiteurs, avec des expériences à vivre dans les vignes, notamment. Cela répond à une demande. Nous les soutenons dans cet ambitieux projet. »

« Nous voulions nous diversifier. Nous avons eu un gros coup de cœur pour cette bâtisse qui doit nous permettre de créer cinq chambres dont deux suites familiales. Bâtir ce projet avec les dirigeants de Devaux, c’était comme une évidence pour nous. Depuis longtemps nous apprécions la démarche de cette maison, ses cahiers des charges… », déclare Emilie Perron, persuadée que le label Unesco peut et doit rayonner davantage dans la Côte des Bar. Partageant avec Julien un « esprit coopérateur et… entrepreneur », elle va s’employer à faire aboutir ce projet œnotouristique avec un bon plan com’ en parallèle. A suivre, donc.

Ph.S.