Villedommange et Sacy

Champagne Virginie Bergeronneau : bel hommage aux femmes

Champagne Virginie Bergeronneau : bel hommage aux femmes

Virginie, tout sourire malgré la grisaille, dans sa parcelle de chardonnay Les Camps à Sacy.

Dans la continuité du travail de ses parents mais avec ses propres désirs et codes, Virginie Bergeronneau a lancé sa marque et trois premières cuvées, qui rendent hommage aux femmes de la famille. Lauréate du prix Jeune talent du champagne 2019 dans la catégorie assemblage, la vigneronne indépendante vient d’obtenir la reconnaissance de deux dégustateurs renommés. Idéal pour poursuivre le chemin, avec énergie et plaisir.

Virginie Bergeronneau allie douceur, intelligence et volonté. La vigneronne de 26 ans, qui a créé sa marque en 2016, travaille les trois cépages sur 1,6 ha à Villedommange et Sacy (pinot meunier 50 %, chardonnay 25 % et pinot noir 25 %). Deux terroirs qu’elle affectionne particulièrement, deux premiers crus qui sont la signature de cette famille vigneronne dont on retrouve les premières traces au XVIe siècle. « Nous étions vignerons, tonneliers, coopérateurs, puis récoltants manipulants à partir de 1988 », précise Virginie.

Une histoire d’hommes certes, avec François son grand-père, Florent son père, Fabien son jeune frère (qui a aussi créé sa marque et lance son premier champagne, cuvée F), « mais également une histoire de femmes, qui ont marqué le domaine et toujours travaillé à la vigne », précise Virginie. Ces arrière-arrière-grands-mères et arrière-grand-mère sont Adèle, Jeanne et Marcelle, des prénoms que l’on retrouve sur les étiquettes de la nouvelle gamme créée par Virginie, un blanc de blancs et deux cuvées d’assemblage des trois cépages, avec le meunier dominant. « Je voulais ainsi rendre hommage à mes aïeux, qui sont souvent dans nos conversations familiales », explique Virginie, heureuse d’être « dans la continuité du travail de mes parents Florent et Véronique et de mes ancêtres ».

Coup de cœur et retombées

La vigneronne, qui affectionne ses trois champagnes créés selon ses goûts, « avec le soutien de mes parents et de mon frère ! », vient de vivre un moment fort, plein d’encouragement. A l’issue du concours des Jeunes talents du champagne 2019, qu’elle a remporté dans la catégorie « assemblage RM » avec sa cuvée Jeanne, le président du jury, sommelier et consultant Philippe Jamesse, spécialiste de la Champagne, a présenté son coup de cœur au célèbre dégustateur Thierry Desseauve. Ce co-auteur du fameux guide Bettane+Desseauve, littéralement conquis, a noté ce champagne 17/20 et posté une vidéo avec cette conclusion : « Une vraie pépite qui vient de Sacy et Villedommange, produite par une jeune vigneronne très douée. Souvenez-vous de ce nom ! ». Des contacts et premières commandes ont aussitôt suivi, notamment sur le site iDealwine avec ce commentaire : « Encore confidentiel, ce domaine éponyme est géré d’une main de maître par une jeune vigneronne qui a tôt fait d’appliquer des méthodes de culture saines. Les cuvées se distinguent petit à petit auprès des amateurs en quête de nouveauté et de finesse. »

Un formidable coup de pouce pour Virginie, « qui nous rassure notamment dans le soin apporté à la vigne (70 % des sols enherbés, certification HVE sur tout le domaine depuis juillet 2018) et dans nos vinifications. Cela nous booste pour l’avenir. Cette reconnaissance est un bon début, afin de mettre en avant mes cuvées auprès des particuliers et des professionnels, et pour me concentrer sur l’export ».

La marque Virginie Bergeronneau (5000 bouteilles lors du dernier tirage) grandira petit à petit, doucement et sûrement, avec déjà le rosé d’assemblage Léa (prénom d’une grand-tante) programmé pour cet été 2020 puis le premier millésime de la collection mis en bouteille : un 2019 qu’il faudra attendre au moins 4 ans… et qui portera bien sûr un prénom féminin.

L’aventure est très prenante, avec un travail conséquent dans les vignes, en cuverie, mais aussi au bureau pour gérer l’aspect commercial, développer les contacts et privilégier l’export… sans oublier la lourde paperasse.

La motivation, l’énergie et la passion sont bien là. L’envie d’aller plus loin également : « Nous sommes en pleine réflexion pour envisager un nouveau virage sur tout le domaine familial : la certification bio. »

Comme tous les lauréats du concours des Jeunes talents du champagne 2019, Virginie a présenté sa cuvée chez Fauchon La Madeleine à Paris.

 

Articles récents