Présidence et nouveau bureau

Troisième mandat pour Maxime Toubart à la tête du SGV Champagne  

Troisième mandat pour Maxime Toubart  à la tête du SGV Champagne   

Le nouveau conseil d’administration du SGV au complet © Alain Julien

Les administrateurs du SGV Champagne ont renouvelé, le 5 mars dernier, leur confiance à Maxime Toubart. Le vigneron de Le Breuil a été réélu pour 2 ans. Avec la nouvelle équipe en place (bureau et conseil d’administration en partie renouvelés) il a annoncé sa volonté de poursuivre la conduite de chantiers majeurs : développement du marché et de la désirabilité du champagne, accélération sur le chantier de transition environnementale et préservation des équilibres interprofessionnels.

Dans un contexte de baisse des expéditions et de remise en cause par nos concitoyens des pratiques culturales, les trois principaux chantiers conduits ont été explicités par Maxime Toubart dans la foulée de sa réélection à la tête du Syndicat.

Développer le marché et la désirabilité du champagne. « Partout sur la planète, les consommateurs ont envie de découvrir de nouveaux produits, de faire connaissance avec les vignerons, leurs terroirs et traditions. Le côté familial et artisanal de l’entreprise plaît beaucoup. Il y a de la place pour les champagnes de vignerons, à nous d’œuvrer pour occuper cette place et développer nos parts de marché. Il faut qu’on forme et que l’on accompagne les vignerons dans ce sens. Nous savons que le vignoble connaît un frein commercial ces dernières années, mais nous savons aussi qu’il y a des perspectives d’actions pour les champagnes de vignerons et de terroirs. »

Accélérer le chantier de transition environnementale. « La mutation environnementale est flagrante et évidente. C’est essentiel d’accélérer cette transition, il faut des avancées et des résultats. Nous devons être complètement en accord avec ce que les consommateurs demandent aujourd’hui. Notre ambition n’est pas de faire décrocher les vignerons, il faut proposer des solutions et emmener la viticulture champenoise vers une démarche plus écoresponsable. Il faut aussi montrer ce que l’on fait, expliquer. »

Préserver les équilibres interprofessionnels. « Il nous faut préserver une interprofession forte. Notre ambition est de continuer à travailler ardemment sur les dossiers interprofessionnels, sur le partage de la valeur ajoutée. »

Et bien d’autres sujets majeurs…

Pour le président du SGV d’autres défis très importants sont à relever pour la filière Champagne. Aussi a-t-il appelé ses collègues à se mobiliser plus fortement dans les discussions en cours sur la réforme de la PAC et la régulation des plantations. Et il n’a pas manqué d’évoquer les risques que font courir sur l’économie de la filière les tensions politiques internationales et l’épidémie touchant actuellement une large partie du monde.

Réforme de la PAC. « Dossier des plantations, dossier de la révision de l’aire d’appellation : il faut que nous puissions continuer à gérer le potentiel de production. La Champagne a rendez-vous avec l’histoire dans peu de temps sur ces dossiers. Nous serons vigilants, pour ne pas prendre de décisions qui pourraient nuire au vignoble et à la Champagne dans son ensemble. »

Relations commerciales et internationales. « Coronavirus, annulation de grands rendez-vous professionnels du vin, taxes Trump, relations Etats-Unis et reste du monde : nous sommes très attentifs à ce qui se passe au niveau des marchés. On s’attend à des répercussions également sur le marché du champagne. Nous avons également affaire à une déconsommation globale du vin en France, il faut redonner de l’assurance aux consommateurs sur la traçabilité et la qualité des produits que nous vendons, réaffirmer aussi la notion de plaisir autour d’une consommation raisonnée. »

Transformation du SGV et de l’AG2C.  « « Le SGV et l’AG2C comptent 140 salariés. Nous réfléchissons à une organisation plus efficace, en priorisant nos actions, en réaffirmant nos positions politiques, en déclinant nos missions et objectifs. Il s’agit de rendre le SGV Champagne toujours plus efficace au service de ses adhérents et de la Champagne. »

« Il faut un syndicat uni et fort, qui sait débattre et prendre des décisions collectives. » © Philippe Schilde

Le nouveau bureau du SGV Champagne

(élu pour la période 2020-2022)

  • Président : Maxime Toubart, réélu.
  • Vice-président Marne : Clotilde Chauvet, succède à Damien Champy.
  • Vice-président Aube : Joël Falmet, réélu.
  • Vice-président Aisne : Daniel Fallet, réélu.
  • Secrétaire Général : Damien Champy, succède à Emmanuel Mannoury.
  • Trésorier : Dominique Babé, réélu.
    • Membres du bureau : Régis Adam, David Gaudinat, Jean Lallement et Emmanuel Mannoury.

Faire œuvre de pédagogie autour des DSR (ex-ZNT)

Au sujet des DSR (Distance de Sécurité Riverains), terme privilégié à celui de ZNT (Zones de Non Traitement), Maxime Toubart préconise l’échange le plus large possible et la pédagogie. Son message est sans ambiguïté : « Priorité à la santé humaine. Nous sommes bien conscients des enjeux. Il faut qu’on continue d’avancer sur ce sujet, en rencontrant les maires à l’issue des prochaines élections municipales, en faisant un travail d’explication, en favorisant un climat d’échanges. Il faut aussi se rapprocher des habitants et des associations, faire de la pédagogie, ouvrir les exploitations viticoles, encourager le débat, travailler de concert et trouver des solutions. Pour cette campagne, nous bénéficions encore de produits homologués biocontrôle. La recherche doit nous permettre de développer des cépages résistants, le matériel sera plus performant pour nous permettre de traiter en évitant le maximum de dérive. »

L’Assemblée Générale du SGV Champagne reportée

A la suite des annonces faites par le président de la République vendredi 13 mars et de la réglementation entrée en vigueur concernant les rassemblements de plus de 100 personnes, l’Assemblée Générale du SGV Champagne, initialement prévue le 7 avril 2020, est reportée.

L’épidémie mondiale entraîne de nouvelles mesures sanitaires de précaution, afin de limiter la propagation du virus Covid-19. Le SGV Champagne se trouve donc dans l’obligation de reporter cet évènement.

Nous vous tiendrons informés de la nouvelle date de l’Assemblée Générale 2020 lorsqu’elle sera fixée.