Formation des salariés

OCAPIAT propose une aide financière pour accompagner la formation de vos nouveaux salariés

De nombreux employeurs de main-d’œuvre avaient bénéficié de l’AEF Emploi entre 2017 et 2019. A l’époque proposé par le FAFSEA, il avait pour objectif de compenser le temps passé par une entreprise à former et intégrer un nouveau salarié, au moyen d’une aide financière, versée sous condition de mise en œuvre d’un programme de formation interne. Désormais, c’est DEFI Emploi qui peut vous donner un vrai coup de pouce lors de vos recrutements.  

Quelles sont les entreprises concernées ?

Toutes les entreprises de moins de 11 salariés relevant d’OCAPIAT* peuvent prétendre à cette mesure. Elle s’obtient à l’embauche d’un nouveau collaborateur (toutes missions confondues) répondant aux caractéristiques suivantes :

  • Salarié recruté en CDI ou CDD de plus de 6 mois (les contrats aidés et parent-enfant sont exclus).
  • Temps de travail supérieur ou égal à 80 % (base 35h).

La procédure est très simple. L’entreprise qui souhaite bénéficier de DEFI EMPLOI doit se rapprocher d’un organisme de formation habilité dans un délai d’un mois suivant l’embauche. RDV est pris avec un conseiller qui se déplace sur l’entreprise afin d’établir un programme de formation interne. Comme une sorte de tutorat du nouveau collaborateur, le plan de formation sera retranscrit et envoyé à OCAPIAT par l’organisme de formation, puis appliqué au sein de l’entreprise. 4 mois après, un bilan sera réalisé et une aide de 1815 € sera versée à l’employeur. Une nouveauté intéressante : même en cas de rupture du contrat en cours d’accompagnement, l’aide est versée intégralement, sans proratisation.

Un conseil

Cécile Goepfert, directrice adjointe du CRFPS (Comité régional de formation et de promotion sociale) à Reims insiste sur les délais à respecter : « Ne manquez pas le délai d’un mois après l’embauche. Vous pouvez même anticiper le premier RDV. Dès que vous êtes prêts à embaucher, contactez le centre de formation pour programmer un RDV et bénéficier d’une prise en charge dans les temps ».

DEFI Maintien dans l’emploi

Cette autre mesure permet de soutenir la formation des salariés des TPE sujets à des périodes de baisse d’activité ou d‘inactivité, lorsqu’elles traversent des difficultés économiques passagères ou des circonstances exceptionnelles. Si le Covid-19 a un impact sur votre activité, DEFI Maintien dans l’Emploi peut vous intéresser.

Pour plus de renseignements ou prendre un RDV, contactez le CRFPS : Cécile Goepfert au 06.64.73.70.83 ou Claude Meilleur au 06.83.88.88.33.

*Depuis 2019, OCAPIAT (Opérateur de compétences pour la Coopération Agricole, l’Agriculture, la Pêche, l’Industrie Agro-alimentaire et les Territoires) est le nouvel opérateur de compétences pour les salariés d’exploitations viticoles et agricoles, prestataires de services, coopératives… il est né de la fusion d’OPCALIM et FAFSEA.

Le témoignage de Thomas Berger

Le vigneron de Troissy a pu bénéficier de l’AEF Emploi en 2017, pour l’embauche de Mickaël, son nouveau salarié.

Thomas, pouvez-vous nous expliquer le contexte de l’époque ?

L’accueil de Mickael, jeune salarié viticole, s’est fait début novembre 2017 alors que nous venions de prendre connaissance du dispositif AEF via la brochure du CRFPS, brochure que nous consultons régulièrement pour mettre en place annuellement des formations au sein de notre exploitation. La mise en œuvre s’est faite aisément grâce au  concours et à la disponibilité de Cécile Goepfert : présentation du dispositif et des documents administratifs de suivi, fournis pour faciliter son application au sein de l’exploitation.

En quoi l’AEF emploi vous a été utile ?

L’AEF nous a permis de faire le point à un instant T sur le fonctionnement de notre exploitation en se mettant à la place des salariés. Au-delà de l’aide financière attribuée par ce dispositif, cela nous a permis de créer un dialogue constructif, de prendre en compte les attentes de chacun en faisant des points réguliers sur une période de 12 mois tout en s’appuyant sur les documents de suivis et de contrôle initialement fournis. En résumé, c’est un bon moyen de se remettre en question et d’accueillir un nouveau salarié sur de bonnes bases !