Nouveauté

La MFR de Gionges s’ouvre à l’oenotourisme

La MFR de Gionges s’ouvre à l’oenotourisme

François Deshayes devant le château qui accueille une partie des cours de la MFR et des réceptions le week-end.

A la prochaine rentrée scolaire, un diplôme de chargé de développement en oenotourisme sera créé à la MFR de Gionges. Une formation en alternance, destinée à marier connaissance du territoire, communication et commercialisation.

La Maison Familiale et Rurale de Gionges ouvrira à la prochaine rentrée scolaire une nouvelle formation entièrement dédiée à l’oenotourisme. « L’objectif est de mixer l’oeonologie au tourisme et de booster les ventes directes », explique François Deshayes, directeur de la MFR.  Une dizaine d’étudiants devraient former les rangs de cette première promotion, qui durant un an alternera 14 semaines de cours et 33 semaines de stages. Reconnue par l’Etat, la formation sera ouverte aux titulaires de niveau III  (BTS, DUT…) en tourisme, management ou viticulture et à des personnes ayant une expérience professionnelle. Son objectif est de développer l’offre oenotouristique en lien avec le territoire, en se calquant sur l’expérience pédagogique conduite depuis trois ans par la MFR de Vayres, dans le Bordelais, qui fait partie du même réseau éducatif que celle de Gionges. « Cette formation s’adressera aussi à des titulaires d’un bac ou équivalent, justifiant d’une expérience professionnelle dans les secteurs du vin, du commerce, du tourisme, de la communication ainsi qu’aux personnes en reconversion professionnelle. »

Maîtrise de l’anglais

Le programme comprendra la découverte au management de projet (diagnostic de territoire, stratégie oenotouristique, gestion économique), l’animation d’une dégustation en français et en anglais, la gestion de la communication et l’accompagnement à la commercialisation des vins. La maîtrise de l’anglais sera importante. « Les 33 semaines de stage en entreprise (organisées sous la forme de contrats d’apprentissage) seront essentielles dans la formation. Et les 14 semaines de cours seront assurées par des enseignants mais aussi par des professionnels de la filière, qui apporteront leurs connaissances et témoigneront de leur expérience », souligne François Deshayes.

La partie théorique se déroulera aussi à La Crolière, coopérative viticole qui élabore et commercialise notamment le champagne Lady Dolan. Une marque créée en hommage à Rose Dolan, qui a légué à une association le château et des terrains utilisés aujourd’hui par la MFR. « Le château sert de dortoir à une partie des élèves, pour des cours et dégustations. Il accueille des groupes et cérémonies le week-end. Il est un bon outil au service du développement de l’oenotourisme. »

Différents modes de prise en charge de la formation sont prévus : contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, CFP (compte personnel de formation), AIF (aide individuelle à la formation). Un accompagnement dans les démarches administratives sera assuré par le centre de formation. Le diplômé aura la possibilité de poursuivre des études ou d’accéder à un poste de responsable du développement de l’oeonotourisme dans un domaine viticole, une maison de champagne, un office de tourisme ou chez un tour-opérateur.

Ce diplôme facilitera également l’accès aux métiers de l’événementiel lié au vin et à la commercialisation. « Grâce à notre centre équestre, on peut imaginer, ensuite, une formation à la conduite de calèche pour des promenades au milieu des vignes, pour animer les fêtes ou mariages », lance François Deshayes. Une formation destinée à booster les initiatives.

www.mfr-gionges.fr