Villes et villages champenois en mode « vintage contemporain »

Philippe Joudart tient le haut de l’affiche

Philippe Joudart tient le haut de l’affiche

Outre les Champenois amoureux de leur région et nombre de touristes, des stars apprécient les affiches du Sparnacien Philippe Joudart. François-Xavier Demaison et Michaël Youn, de passage au cinéma Le Palace ont adoré l’exemplaire reçu en cadeau.

Succès immédiat pour la collection d’affiches – et produits dérivés – mettant en scène de fort belle manière, inédite et très évocatrice, plusieurs villes et villages champenois. Porté par ses passions, Philippe Joudart signe là une collection qui va s’étoffer au fil des mois sous la marque « Mon affiche adorée » (by Cochet Concept), qu’il a créée et qu’il entend développer. Au vu de l’engouement suscité par les créations de ce communicant perfectionniste, l’aventure ne devrait pas se cantonner longtemps à notre seule région. Vogue l’effet rétro !   

On a tous en tête au moins une représentation d’affiche publicitaire des années 1920, si délicieusement rétro. Lancement d’un paquebot, auto rutilante, meeting aérien, boisson festive, ville côtière semée de palmiers…  Ces outils de communication d’une autre époque sont devenus de véritables pièces de collection et des objets de décoration prisés. Très parlantes, ces images aussi épurées que colorées continuent de faire voyager dans l’espace et dans le temps…

Indémodables à ses yeux, les anciennes affiches intéressent depuis toujours le dirigeant de l’agence de communication sparnacienne Cochet Concept, Philippe Joudart. Les murs de sa maison, de son garage, et ceux de son bureau en sont tapissés. Le fan de création graphique aime l’ambiance vintage et cet univers l’inspire autant qu’il le captive. En fin d’année dernière, il a lancé sa propre collection, synthèse de tout ce qu’il aime : vignoble et villages champenois, vieilles voitures, emblèmes du patrimoine champenois… La collection s’intitule simplement « Villes et villages de Champagne » et le site web créé pour médiatiser le concept a été baptisé « www.monafficheadoree.com ». On y retrouve les quatorze affiches déjà réalisées, mais aussi des cartes postales et des capsules de muselets qui reprennent les visuels peaufinés au sein de Cochet Concept par le concepteur Philippe Joudart et les deux graphistes de son équipe s’étant visiblement piqués au jeu, Steven et Alain. Talentueux, ils travaillent avec un souci du détail impressionnant. « C’est hyper chiadé, tous les points sont en HD, lâche le boss. Grâce au numérique, tous les éléments sont vectorisés séparément. On peut d’ores et déjà envisager des agrandissements sur des pignons d’immeubles. »

Coup d’essai, coup de maître

Si Philippe Joudart voit désormais l’aventure en grand, il avoue qu’au départ « rien n’était calculé ». « J’ai fait ça à la passion et je n’en reviens pas moi-même de l’essor que cela a pris. L’engouement autour de la première affiche réalisée, figurant ma ville natale, Epernay, a été tel sur les réseaux sociaux que la demande est devenue vive dans les villages alentour. Plusieurs des clients vignerons de notre agence nous ont par ailleurs sollicités pour des œuvres personnalisées avec des éléments caractéristiques de leur domaine sur l’affiche. Je me suis donc lancé dans une petite collection appelée à s’étoffer au fil des mois. Les affiches reprennent certains des codes de leurs devancières d’il y a plus de cent ans, mais elles sont très modernes aussi, tranchant avec le passé par le choix des couleurs, notamment. C’est ce que j’appelle le vintage contemporain… », sourit le publicitaire, décidé à saisir la typicité d’autres villages situés dans toute l’appellation (Essoyes, dans l’Aube, par exemple) et aussi hors région. Les charmantes villes de la côte normande qu’il affectionne seront de prochains terrains d’investigation.

« On me demande déjà des produits dérivés tels que des mugs à l’effigie des villes et villages et même des puzzles », révèle le publicitaire sparnacien en ne cachant pas qu’il « s’éclate ». Voir, via les messages reçus sur les réseaux sociaux, ses visuels prendre place dans le salon ou le bureau des aficionados le comble de joie. Qui sait, dans quelques décennies, des chineurs rechercheront peut-être les « Villes et villages de Champagne » sur les brocantes et autres bourses aux échanges…

www.monafficheadoree.com