Protection de l’appellation Champagne

Du Vouvray pour du Champagne… le premier jugement date de 1844

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Négociants pionniers

En reconnaissant que la désignation « vin de Champagne » a été usurpée en vue de tromper les acheteurs d’un vin fabriqué à Vouvray, cette première jurisprudence posait les bases d’une protection judiciaire de l’appellation Champagne. Et les négociants, qui se sont portés partie civile pour faire valoir l’atteinte au patrimoine collectif des Champenois, ont été des pionniers inaugurant l’action déterminée et inlassable qu’il faudra ensuite conduire, lors de rudes batailles devant nombre de tribunaux, contre des fraudes et des usurpations souvent de grande ampleur tant en France qu’ailleurs.