Animations et hébergement à Trépail

Déconfinement aux petits soins chez Pré en Bulles

Déconfinement aux petits soins chez Pré en Bulles

Sylvie et Dom Pérignon accueillent le public dans l’espace muséographique qui raconte le et la Champagne. © Julien Gérard-Maizières

Vigneronne et professionnelle de l’oenotourisme en Champagne, Sylvie Gérard-Maizières continue avec courage à maintenir le cap, au sein de Pré en Bulles à Trépail. Elle espère vite retrouver sa clientèle et mise beaucoup sur les réseaux sociaux.

Pré en Bulles propose également plusieurs gîtes. © Archives

Créé il a 10 ans à Trépail, le centre oenotouristique Pré en Bulles reste un lieu idéal pour se déconfiner sereinement, pour découvrir la Champagne autrement, pour savourer le contact avec une vigneronne et professionnelle du tourisme dynamique et entière. L’espace muséographique séduit grands et petits dans leur découverte du et de la Champagne, les gîtes assurent un hébergement de qualité jusqu’à 30 personnes, les séminaires et autres team bulding profitent de larges espaces, les bulles locales se dégustent dans un chaleureux caveau, et chacun peut repartir avec des souvenirs et gourmandises de terroir, proposés à la boutique.

La vue sur les vignes est splendide et Sylvie Gérard-Maizières rappelle combien les atouts existent pour apprécier, depuis Pré en Bulles, les beautés de la Montagne de Reims, citant par exemple la chasse au trésor proposée en partenariat avec CAP Orientation, le Sentier des Loges du Parc Régional, les circuits de randonnée GR14 et 141.

Reconquérir la clientèle

L’espace muséographique s’adresse aux petits et grands.

Si le confinement aura été et restera traumatisant pour son activité oenotouristique, Sylvie n’est pas restée inactive.  « Je me suis investie dans la création dans nouveau site internet beaucoup plus complet, dans la gestion d’une page Facebook dynamique et dans la publicité sur les réseaux sociaux. L’objectif est de reconquérir ma clientèle, notamment belge, et d’en attirer une nouvelle, sans doute plus nationale et pourquoi pas plus locale ! », ose croire la vigneronne, qui espère également « une solidarité et une synergie des professionnels en cette période troublée ».

Majoritairement étrangers (Belges, Anglais, Suédois, Japonais…) les clients de Pré en Bulles ont annulé leur venue depuis mars 2020. Ceux qui avaient réservé salles, repas et hébergement pour des mariages ou autres événement privés ont repoussé les dates, ce qui laisse espérer le plaisir de les revoir à Trépail… et une activité de nouveau intense ces prochains mois. « La question essentielle restant celle-ci », ajoute Sylvie, impatiente, « quand pourrons-nous accueillir des groupes sans aucune restriction ? Ce sera la condition d’un vrai redémarrage, avec aussi l’espoir de voir les exonérations de charges évoquées par le gouvernement enfin effectives. »

La vigneronne, qui sait qu’elle sera également, comme tous les doubles actifs, pénalisée par un rendement plus faible à la vendange 2020, conserve une remarquable énergie. Son sens de l’accueil et sa motivation perdurent, à l’image de son opération « Une coupe de champagne offerte à chaque adulte pour fêter le deconfinement », une offre proposée tout ce mois de juin.

www.pre-en-bulles.com

Les bulles de champagne se dégustent dans le chaleureux caveau.