Un don aux hôpitaux de plus de 5400 bouteilles

L’énorme merci du SGV aux soignants

L’énorme merci du SGV aux soignants

© Photos Philippe Schilde

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Qui a donné ?

Au total, l’appel du SGV a mobilisé 844 donateurs, dont une très grande majorité de vignerons. De nombreuses coopératives ont apporté leur contribution, de même que plusieurs maisons de négoce, spontanément volontaires pour ce joindre au mouvement. Devant les soignants, Maxime Toubart a révélé que des salariés viticoles et des mairies avaient pour leur part acheté des bouteilles afin d’abonder cette collecte. Le Syndicat professionnel des courtiers en vins de Champagne a lui aussi apporté son offrande effervescente. Au final, cet élan de générosité exceptionnel aura dépassé les espérances des initiateurs d’une belle opération venue prolonger les applaudissements de 20 heures, adressés chaque soir par les populations. On sait que tous ces gestes ont mis du baume au cœur des soignants tout au long de leur combat acharné contre le Covid-19.

A noter qu’afin d’assurer toute la logistique de cette campagne de don, plusieurs services du SGV ont mis la main à la pâte. Ce travail transversal et fédérateur en interne était animé par le désir de participer à une action collective qui fait sens.

Qui a reçu ?

Douze établissements de soins – publics et privés – répartis sur l’aire de l’appellation Champagne ont été destinataires des cartons de bouteilles collectées, avec une répartition en fonction de l’importance de leurs unités Covid (nombre de lits) et des personnels mobilisés dans ces différentes structures. De Saint-Quentin à Saint-Dizier, en passant par Epernay, Reims, Château-Thierry ou Troyes, les directeurs ont reçu des administrateurs du SGV, en charge d’assurer l’étape finale de la distribution. Pour leur part, les présidents de section locale se sont investis dans la phase amont de la collecte. A noter que certains hôpitaux, à leur discrétion, ont fait le choix de diriger une partie de leur allocation de flacons vers leurs services de gériatrie.