Fiscalité

3e collectif budgétaire : un nouveau train de mesures pour soulager les entreprises

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Qu’est-ce que le carry back ?

C’est le report en arrière du déficit. Un mécanisme qui concerne les sociétés imposables à l’IS (impôt sur les sociétés). Lorsqu’au titre d’un exercice, un déficit fiscal est constaté, celui-ci peut, sur option, être « reporté en arrière » et s’imputer sur le bénéfice de l’exercice précédent (dans la limite d’1 M€). L’impôt de l’exercice antérieur est recalculé à la baisse. L’entreprise constate un trop versé qui constitue pour elle une créance sur l’état : la créance de carry back.

Exemple : j’ai réalisé un bénéfice de 10 000 en N-1, ayant généré 1500 d’IS. L’année suivante, je réalise un déficit de 4000. L’option pour le report en arrière permet de recalculer l’impôt N-1 sur une base réduite de 10 000 4000 = 6000.  L’IS est ramené à 900 et on constate un trop versé de 600 (1500 900). L’État me doit 600.