Vino Virtual

Les Champagnes de Vignerons à la conquête de l’espace virtuel

Les Champagnes de Vignerons à la conquête de l’espace virtuel

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Témoignages

Christian Lacuisse, Champagne Lacuisse Frères, Sermiers : « J’ai trouvé très intéressant d’utiliser la technologie du numérique pour développer notre commerce à l’export. Cela tombe à pic, car nos ventes annuelles sont d’environ 42 000 bouteilles, mais en début d’année nous avons embauché un commercial pour développer l’export représentant 5000 bouteilles. Or, le contexte actuel complique beaucoup cette opération. Ce salon virtuel a été une belle opportunité, qui nous a demandé une organisation assez légère en s’appuyant sur un outil numérique simple. Nous avons facilement ciblé les importateurs, puis nous avons tenu 13 visioconférences. Les premiers résultats nous satisfont : 2 importateurs nous ont déjà demandé des échantillons et 2 autres viendront nous rencontrer à la propriété. Je suis convaincu que nous allons de plus en plus recourir à cette formule qui permet d’optimiser son temps et la qualité de la prospection des acheteurs. »

 

Sharona Tsubota, export manager Champagne Jean Josselin, Gyé-sur-Seine : « Notre maison expédie entre 80 et 100 000 bouteilles par an, dont 30 à 35 % à l’export. Cette importante proportion nous a incités à nous intéresser à la proposition novatrice du Vino Virtual. Sa formule a permis de cibler les importateurs et de gagner en efficacité lors des visioconférences. J’ai obtenu 15 rendez-vous, mais 7 n’ont pu se tenir pour des problèmes matériels des acheteurs. Vision Vins m’a informé avec réactivité de ces problèmes : j’ai pu recontacter ceux-ci dans la foulée. Pour l’instant, un seul importateur a demandé des échantillons, mais d’autres reprendront contact. Par rapport à un salon, j’ai pu échanger avec des importateurs représentant une variété plus importante de pays. C’est une bonne alternative, car les cartes sont complétement rebattues en matière de développement commercial. »

L’avis d’un importateur

Mario Plazio, Elledue srl, importateur italien : « Notre société relativement jeune cherche à développer sa gamme de champagnes. Nous ne comptons qu’un champagne, celui-ci de la Côte des Blancs, et nous voulons proposer 4 champagnes en ajoutant la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne et la Côte des Bar. La proposition de Vino Virtual exclusivement dédiée aux vignerons champenois nous a tout de suite intéressés.  Nous avons tenu une quinzaine de visioconférences, qui illustrent une variété intéressante. Nous n’avons pas encore eu le temps de nous replonger sur le contenu de nos échanges ni d’analyser les offres. Nous avons recueilli suffisamment d’informations pour sélectionner ceux à qui nous demanderons des échantillons pour aller plus loin. »