Le sort du bail rural quand l’âge de la retraite sonne

L’âge de la retraite peut motiver la fin du bail

Vous devez vous connecter à l'aide de votre identifiant et de votre mot de passe d'abonné
au magazine La Champagne Viticole pour accéder à ce contenu.
Votre identifiant et votre mot de passe vous ont été communiqués par e-mail lors de l'activation de votre abonnement à lachampagneviticole.fr.




Lost your password?

Que faire si l’autorisation de cession n’est pas obtenue à la date de départ en retraite ?

L’exploitant qui veut prendre sa retraite doit cesser son activité.
L’exploitant preneur ne peut céder son bail avant d’avoir obtenu l’autorisation du bailleur, ou à défaut celle du tribunal paritaire des baux ruraux.

Ces deux exigences peuvent se contrarier, surtout si l’autorisation doit être obtenue judiciairement. La procédure en justice peut durer un certain temps et se poursuivre au-delà de la date prévue pour la retraite. Exceptionnellement, dans cette situation, l’exploitant retraité peut être autorisé à poursuivre l’exploitation du bien loué jusqu’à ce que la décision judiciaire soit devenue définitive, tout en percevant sa retraite. Il doit en faire la demande motivée au préfet de son département (article D 732-54 du code rural).